FRA Thrace

of 27/27
www.visitgreece.gr Thrace OFFICE NATIONAL HELLENIQUE DU TOURISME OFFICE NATIONAL HELLENIQUE DU TOURISME PUBLICATION GRATUITE O THRACE
  • date post

    16-Jan-2016
  • Category

    Documents

  • view

    51
  • download

    0

Embed Size (px)

description

french guide to Thrace/ Greece

Transcript of FRA Thrace

  • www.visitgreece.grThrace

    OFFICE NATIONAL HELLENIQUE DU TOURISME OFFICE NATIONAL HELLENIQUE DU TOURISME

    FREE

    COPY

    PUBLICA

    TION

    GRATUITE

    EJEMPLA

    R

    GRATUIT

    O

    GRATIS-

    AUSGAB

    E

    ITA

    ESP

    FRA

    OPUSCOLO

    GRATUIT

    O

    THRA

    CE

  • 04122240TABLE DES MATIERES

    Couverture. Grandes aigrettes et cormoran pygme dans le delta de lEvros.1. Monnaie de lpoque classique provenant du Nord-Est de la mer Ege et des ctes thraces.

    Xanthi

    Rodopi

    Evros

    Samothrace

  • Thrace

    2. Le Nestos, bord dune fort, lune des plus belles de Grce.

    Rgion associe au mythe dOrphe et richement dote par la nature, la Thrace est rpu-te pour ses paysages dune beaut toute particulire, qui en font lune des rgions les plus attirantes et les plus intressantes de Grce. La chane de montagnes du Rhodope et le mont Saos Samothrace, les cours deau de lEvros, du Nestos et de lArdas, les lacs de Vistonida et dIsmarida, les biotopes de renomme internationale Dadia et dans le delta de lEvros ainsi que les plaines fertiles, les forts paisses et les plages immenses composent un ensemble enchanteur. Autres points de rfrence: les sites archologiques clbres, les monuments des priodes byzantine, mdivale et ottomane et un riche pa-trimoine culturel caractris par la coexistence harmonieuse des traditions chrtienne et musulmane.

  • XAN

    THI

    5XANTHI

    es monts du Rhodope avec leurs forts vierges, le cours du Nestos qui serpente dans la nature, le lac de Vistonida, la trs belle vieille ville de Xanthi et les villages de montagne attirent dans le dpartement de nombreux voyageurs.

    La rgion fut habite ds lpoque nolithique. Dans lAntiquit, la ville la plus importante tait Abdre. Au Ier sicle de notre re, laptre Paul rpandit le christianisme dans la rgion, alors province romaine. Aux temps byzantins, les agglomrations importantes furent Polystylon (qui succda Abdre), Topeiros, Xantheia, Poroi; puis, sous la domination ottomane (de 1829 1870), le chef-lieu fut Genisea. Dtruite par un incendie, elle dclina et transmit le relais la ville de Xanthi. La rgion, rattache dfinitivement la Grce en mai 1920, a des frontires communes lest avec le Rhodope, au nord avec la Bulgarie, louest avec Drama et Kavala, et elle est baigne au sud par la mer de Thrace.

    Xanthi 1La matresse de la Thrace, construite en li-sire du Rhodope occidental, charme le visiteur par sa vieille ville. Les spcialistes lidentifient lancienne Xantheia, cit des Cicones atteste pour la premire fois par Strabon. Aux temps by-zantins, elle tait tombe en dclin et ntait plus quune petite agglomration. Sous la domination ottomane, Xanthi prit le nom dIsketse, redmar-ra en se vouant la culture du tabac et devint un centre de production, de traitement et de com-merce de cette plante. Au XVIIIe sicle, Xanthi et Genisea taient des villes partout connues pour leur production de tabac. En 1829, un tremble-ment de terre destructeur rasa la ville, mais le passage de la ligne de chemin de fer en 1891 et louverture de luniversit Dimokriteio de Thrace (en 1974) apportrent un nouvel pa-nouissement. 738 km au NE dAthnes et 225 km au NE de Thessalonique.

    Promenades dans la ville La vieille ville de Xanthi. Construite en am-phithtre la fin du XIXe sicle, elle se distingue par ses ruelles paves pittoresques, ses maisons de matre restaures, ses immeubles noclas-siques et ses difices traditionnels dus des arti-sans venus de Macdoine occidentale et dEpire, qui combinent larchitecture locale la tradition ottomane. Parmi les premiers btiments que vous dcouvrirez dans la vieille ville figure la Mairie (Dimarcheio), construite en 1830 par Mose, marchand de tabac juif. Dans la rue Or-feos se trouve la Pinacothque municipale, dans un immeuble ancien de la ville, et tout prs, le muse dArt populaire de lUnion Filo-proodi (pour le Progrs) de Xanthi, hberg dans la maison de matre des mar-chands de tabac Athanasios et Pantelis Kougioumtzoglou. Les pices en ont t re-couvertes de fresques par des peintres allemands. Prs du muse dArt populaire se trouve la place Mitropolis (de la Mtropole).

    Lglise mtropolitaine dAgios Ioannis o Prodro-mos (St-Jean-Baptiste), construite en 1839, est une basilique trois nefs. Son clocher deux tages date de 1924. En face se trouve le Palais piscopal, immeuble un tage et entresol, da-tant de 1897. Enfin, il vaut la peine de voir les btiments de la premire cole primaire et de l cole maternelle Stalio. La forteresse byzantine, au sommet de la colline, qui contrle le passage vers larrire-pays. La place centrale de Xanthi, domine par la vieille horloge (1859). Le jardin municipal et le bois des enfants. Les berges du Kosynthos, que les gens des lieux ont baptis Paralia (Plage) et o se ras-semblent de nombreux cafs, bars et restaurants. Le bazar bigarr de Xanthi, aux couleurs orientales trs vives. Il se tient tous les samedis prs de la caserne des pompiers. Le Muse ecclsiastique, dans le monastre Panagia Archangeliotissa, prs du vieux quartier de Samakov. Le muse dHistoire naturelle, install lOffice des forts et abritant des oiseaux, des animaux divers et des reptiles empaills, repr-sentatifs de la faune de la rgion. La maison Kaloudis, construite en 1877.

    3. Place Dimokratias, la place centrale de Xanthi, avec la tour de lhorloge.

    4. Le clocher et la cathdrale de Xanthi.

    L

  • Pomakochoria. On appelle ainsi un en-semble dune quarantaine de villages au nord de Xanthi, dissmins de part et dautre de la valle dEchinos jusqu la frontire grco-bulgare (sur la route qui va vers Sminthi et Echinos). Ils sont connus pour leur particularit culturelle et architecturale et pour la fidle pr-servation de traditions trs anciennes par leurs habitants musulmans (les Pomaques). En leur centre se dressent mosques et hauts minarets. La principale agglomration est Echinos, len-tre de laquelle salignent les schoirs tabac. Les plus beaux villages sont Oraio, Satres, Medousa et Kotani.

    Manifestations Le fameux carnaval de Xanthi, o la ville four-mille de visiteurs pendant trois jours au moins. Ftes populaires thraces, pendant la der-nire semaine du carnaval. Ftes de la vieille ville, avec concerts, repr-sentations thtrales, expositions dart figuratif et autres manifestations, dbut septembre. Ftes de la jeunesse, en mai et juin.

    Activits Visite au casino de la ville (quartier de Latomeia). Baignade Avdira. Rafting. Trekking. Alpinisme. Parcours en 4x4. Sources thermales Echinos et PotamiaGeniseas, pour soigner les affections dermatolo-giques, larthrose, les rhumatismes, etc.

    Tlphones utiles (+30) Municipalit: 25413-50.801 Police: 25410-84.138 Police de la route: 25410-84.120/125 Hpital gnral: 25413-51.100 Office des forts: 25410-78.400 Centre de premiers secours: 25410-22.222 Hpital: 25410-47.100 Centre mdical dEchinos: 25410-22.120 Cars interurbains verts (KTEL): 25410-22.684 Bus urbains (KTEL): 25410-77.977 Taxis: 25410-29.977 Muse dHistoire naturelle: 25410-21.212 Muse dArt populaire: 25410-25.421 Pinacothque municipale: 25410-76.363 Muse ecclsiastique: 25410-29.799 Casino: 25410-70.900

    Site web sur le dpartement de Xanthi: www.xanthi.grSite web sur la municipalit de Xanthi: www.cityofxanthi.gr

    XAN

    THI

    7

    Les entrepts de tabac et plus particulire-ment le fameux (pi, rue Kapnergaton), qui doit son nom la forme des btiments de 1890. Lentrept de tabac situ au 12 de la rue Apostolon, langle de la rue Androutsou, h-berge la Fondation de lart et de la tradition de Thrace. La charmante banlieue de Palia Chrysa, louest de la ville, avec ses belles maisons de matre.

    Monastres Le monastre Pammegiston Taxiarchon (des Trs-Grands-Taxiarques), o se trouve aussi lEcole religieuse de Xanthi. Panagia tis Archangeliotissas ou Samaro-vianis (XIXe s.). De nombreux vestiges antiques ont t reprs dans la rgion.

    Panagia Kalamous (au nord de la ville), aux allures de forteresse, en un endroit jouissant dune trs belle vue.

    Excursionsaux environs Diomideia (6 km au sud), sur la colline Tepe, o ont t dcouverts les vestiges dun impor-tant tablisse ment nolithique tardif. Genisea (10 km au SE), belle bourgade tradi-tionnelle avec une mosque restaure des XVe-XVIe s. Toxotes (15 km au SO), village sur la rive du Nestos o sont installes des entreprises dactivi-ts alternatives. Entre ce village et celui de Para-deisos gisent les ruines de Topeiros, cit fonde au Ier s. de notre re, vch du Ve au VIIIe s.

    5.6.7. Le dpartement de Xanthi, comme toute la Thrace, est une destination privilgie des amateurs de sports

    daventure dans la nature.

    PORTO LAGOS

    SAMOTHRAKI

    !

    !

    !

    !P

    !

    !

    !P

    !P

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !P

    !

    !P

    !

    !P

    !

    !

    !

    "T

    !

    !P

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !P

    !P

    !

    !

    !

    !

    !

    !P

    !P

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !P

    XANTHI Kimmeria

    Yenisea

    Selero

    Avato

    Neo Erasmio

    Avdira

    Miki

    Ehinos

    Kentavros

    Glafki

    Pahni

    Iliokentima

    Thalassia

    Satres

    Melivia

    Ano Thermes

    Medousa

    Kotani

    Simantra

    Pigadia

    Porto Lagos

    Sounio

    Polisitos

    Koutso Nea Kessani

    Toxotes

    Dimario

    Mandra

    Vafeika

    Lefkopetra

    Magiko

    Olvio

    Melissa

    Feloni Paleos Zigos

    Paleo Katrami

    Petinos

    Neos Zigos

    Evlalo Mirodato

    Maggana

    Sminthi

    Diomidia

    Efmiro

    Petrohori

    Kremasti

    Kirnos Dekarho

    Oreo

    Dafnonas

    Komnina

    Stavroupoli

    Kato Karofito

    Ioniko

    Neohori

    Livaditis

    Filia

    Kotili

    Porto Lagos

    Mirodatou

    Neo Erasmio

    Maggana

    Avdira (Agios Ioannis)

    Mandra

    Porto Molo

    0 7.5 153.75

    N[

    Galani

    RODOPI

    BULGARIA

    MACEDONIA

    km

  • 9Porto Lagos 3Paisible village de pcheurs construit sur ltroite bande de terre qui spare le lac de Vistonida de la mer: cest cette situation gographique que cette localit doit son nom, qui signifie port du lac. Selon la mythologie, les curies des che-vaux anthropophages de Diomde, dont la cap-ture reprsenta le huitime des travaux dHercule, se trouvaient prs de ce lac. Les ruines dune cit byzantine sont visibles. Porto Lagos est actuel-lement un port de commerce qui abrite de nom-breux bateaux de pche. 24 km au SE de Xanthi.

    A voir La zone aquatique du lac de Vistonida, transforme en lagune. Elle est protge par la convention de Ramsar et dispose dune riche faune doiseaux. Avec le lac dIsmarida et le delta du Nestos, elle forme le parc nationalde Macdoine Orientale et Thrace.En divers endroits du lac (notamment dans la zone de la cooprative de pche qui se trouve prs du monastre Agios Nikolaos), vousverrez des flamants, des hrons, des cormorans et des ibis senvoler prs de vous, car il est trs facile dobserver les oiseaux. Le monastre Agios Nikolaos (St- Nicolas), sur un lot du lac, reli la terre ferme par un pont de bois de 50 m. Nea Kessani (6 km au NO ) ou jaillissent des sources thermales rputes soigner les rhumatismes.

    Excursions dans le dpartement Vers le sud

    Avdira 2Cette station balnaire estivale stend proxi-mit de lancienne Abdre. La tradition mytho-logique tient pour fondateur dAbdre Hracls, qui construisit la ville en lhonneur de son ami Abdros, dvor par les chevaux anthropo-phages de Diomde, roi thrace des Bistones. Les sources historiques, elles, attestent quAbdre fut fonde par des colons de Clazomnes au mi-lieu du VIIe s. av. J.-C. La ville actuelle possde un petit port et des maisons de matre tradition-nelles qui en font une destination estivale appr-cie. 20 km au SE de Xanthi.

    A voir Les ruines de la cit antique dAbdre, environ 6 km au sud du village actuel, sur le cap de Baloustra. Des portions des remparts ont fait lobjet de fouilles, de mme que lacropole, des maisons et des cimetires; il reste aussi des vestiges de thermes romains et dglises byzantines. Le thtre antique, au nord de la cit, dans un parc. Le Muse archologique, dans lagglomration moderne dAvdira, dans une ancienne cole restaure, construite vers 1860. Lglise Agia Paraskevi (XVIIIe s.), qui abrite un beau muse dArt populaire et historique. Sainte Paraskevi est la patronne de la ville. Le village de Myrodato, avec sa grande plage proximit dAvdira ( louest).

    Manifestations Les Dimokriteia, dans les dix derniers jours de juillet. Le pain de Gaia, dans les dix derniers jours de juillet.

    Activits Les routes du vin de Grce du Nord: la route du vin de Dionysos dans la rgion (informations: Union des producteurs de vin du vignoble de

    Grce du Nord, HELEXPO, Exposition internatio-nale de Thessalonique, 154, rue Egnatias, Thessa-lonique, tl. 2310-281.632, www.wineroads.gr). Baignade sur la plage dAvdira et sur ses voi-sines Mandra, Erasmio, Porto Molo, Myrodato et Mangana.

    Tlphones utiles (+30) Municipalit: 25413-52.500 Police (Genisea): 25410-81.222 Centre mdical: 25413-55.400 Site archologique Muse: 25410-51.003 Muse dArt populaire et historique: 25410-51.207

    9. Le monastre Agios Nikolaos, Porto Lagos.8. Vue de la vieille ville de Xanthi. A gauche, la Pinacothque municipale.

    XAN

    THI

  • XAN

    THI

    11

    Manifestations La coutume de Bampo, Nea Kessani, le 8 janvier. Coutume de Thrace du Nord lie au matriarcat, qui sappelait aussi coutume de la sage-femme. Le jour de la fte dAgia Dominiki (sainte Dominique), les femmes maries rev-tues de leur costume traditionnel rendent visite celle qui est choisie chaque anne pour jouer le rle de Bampo, lui offrent des cadeaux et lui lavent les mains pour la remercier symbolique-ment de les avoir fait accoucher. Suit une fte interdite aux hommes. Fte de la sardine, en juin. Semaine nautique, dbut juin.

    Tlphones utiles (+30)

    Municipalit dAvdira: 25413-52.500 Dispensaire rural: 25410-96.315 (Koutso) Capitainerie: 25410-96.666 Centre dinformation du lac de Vistonida: 25410-96.646, 25910-51.831 Sources thermales de Potamia (Nea Kessani): 25410-96.349

    Au nord

    Stavroupoli 4Installe sur les rives du Nestos, Stavroupoli, la deuxime grande ville du dpartement, sduit le visiteur par sa srnit. Il vaut la peine de flner dans ses ruelles paves bordes de maisons larchitecture traditionnelle; la plupart sont en pierre, ornes de balcons clos (sachnisia) et de chemines en saillie aux tages. Jusquaux annes 1960-1970, ctait un centre de culture et de traitement du tabac; aujourdhui, cest la seule municipalit de montagne du dpartement de Xanthi, point de dpart dexcursions dans la rgion. 28 km au NO de Xanthi.

    A voir Lglise Panagia Evangelistria (Viergede lAnnonciation). Le muse dArt populaire, dans un im-meuble noclassique restaur abritant la col-lection particulire de la famille Karampatzakis. La chane de montagnes du Rhodope,

    qui dmarre au nord de Stavroupoli, dans la rgion de Kallithea et de Leivaditis. Kato Karyofyto, village class aux trs belles maisons de matre (14 km au NO). Le village forestier dErymanthos, lieu de dtente et dducation lenvironnement(alt. 1.350 m). La fort vierge Chantou, partir de

    laquelle vous suivrez le sentier de montagne forestier europen E6, partir de Leivaditis, qui vous conduira des cataractes de 45 m. Le site archologique de Kalyva, au som-met dune hauteur, prs des villages de Ioniko et de Neochori, dans une rgion splendide, avec vue sur la valle du Nestos (alt. 700 m). Les forteresses de Paschalia et dAeriko.

    Le beau village de Komnina (5,5 km au sud) avec une tombe macdonienne vote construite entre 200 et 150 av. J.-C., recou-verte dun tumulus et dcouverte profane. La fort esthtique de Stena du Nestos. Cest une zone protge dune beaut naturelle remarquable, dote dune faune et dune flore extrmement riches, entre Stavroupoli etGalani. Le Nestos prend sa source dans les monts Rila en Bulgarie et les 130 km quilparcourt en territoire grec (sur un total de233 km) constituent une frontire naturelle entre la Macdoine et la Thrace. Le trajet en train de Stavroupoli Toxotes est magnifique. Il longe en gnral le cours du Nestos ettraverse une quinzaine de tunnels. Lobservatoire du Nestos, 891 m daltitude, environ 10 km au nord du village de Toxotes.

    Manifestations Ftes du Nestos, dans le village de Galani, au mois daot. La coutume de Kamila (le chameau), au mo-ment du carnaval.

    Activits Cano-kayak. Rafting. VTT. Trekking. Parcours en 4x4. Tir larc. Escalade. Descente en rappel. Tyrolienne. Excursions en train le long du Nestos.

    Tlphones utiles (+30) Municipalit: 25423-50.100 Police: 25420-22.100 Centre mdical: 25420-22.475/485 Muse dArt populaire: 25420-22.260 Chemin de fer (OSE): 25420-22.230 Nestos Centre dinformation (Keramoti): 25910-51.831

    10. La fort de htres Chantou, qui stend surune douzaine dhectares, monument class de la nature.

  • ROD

    OPI

    13RODOPI

    e Rodopi est une rgion dun intrt particulier, avec de nombreuses beauts naturelles (lacs de Vistonida et dIsmarida), une faune et une flore trs riches dans le massif montagneux lest du dpartement, des sites archologiques, de petits villages traditionnels et une grande histoire.

    Le chef-lieu est Komotini, ville au long pass historique o coexistent en paix les lments chrtien et musulman.Comme en tmoignent les trouvailles archologiques, la rgion fut habite ds la prhistoire. Aux temps historiques, la ville la plus importante fut Marone, fonde par des colons de l le de Chios au milieu du VIIe sicle avant notre re. Durant lpoque byzantine, des villes comme Marone, Mosyno(u)polis, Anas-tasioupolis et Gratianoupolis jourent un rle trs important. Du Xe au XIVe sicle, le mont Papikion fut un centre important de monachisme. La rgion fut occupe par les Turcs en 1361 et Gkoumoultzina (ancien nom de Komotini) devint sous la domination ottomane lagglomration la plus importante de la rgion. Celle-ci fut rattache dfinitivement la Grce en 1920. Aujourdhui, luniversit Dimokri-teio de Thrace, les nouveaux ensembles industriels ainsi que les travaux dEgnatia Odos (autoroute Egnatia) ont amplement contribu lessor dynamique de ces lieux. Le Rodopi est bord au nord par la Bulgarie, louest par le dpartement de Xanthi, lest par lEvros, et il est baign au sud par la mer de Thrace.

    11. Le lac de Vistonida.

    Komotini 1Construite dans la partie nord de la plaine du mme nom, Komotini est le chef-lieu, centre administratif, conomique et culturel du d-partement. Cest aussi le sige de la rgion de Macdoine Orientale-Thrace et un carrefour de communications. Sous la domination ottomane, cette ville fut la plus importante de la rgion, sous le nom de Gkoumoultzina ou Gkoumourt-zina, et connut un bel essor. Dans la seconde moiti du XIXe sicle, elle volua en grand centre agricole et dlevage de la rgion. Elle fut libre en 1913 mais rattache la Grce en mai 1920 seulement par le trait de Svres. Elle accueillit un grand nombre de rfugis dAsie Mineure en 1922-1923. Dans la ville moderne coexistent harmonieusement les lments europen et oriental, tant dans la culture que dans les habi-tudes au quotidien. 795 km au NE dAthnes et 281 km au NE de Thessalonique.

    Promenades dans la ville Le centre-ville, avec les vestiges de la fortifi-cation byzantine du IVe s. de notre re. Le fort de Komotini, o se trouve lglise mtropolitaine Koimisi tis Theotokou (Dor-mition de la Vierge, 1800), construite lempla-cement dune glise byzantine plus ancienne. Remarquez les vieilles fresques et liconostase en bois sculpt. La vieille ville (quartier musulman), trs bi-garre, avec son ddale de ruelles et les maisons traditionnelles basses aux toits de tuiles. Le vieux march, o vous dcouvrirez de pe-tites choppes, des brocanteurs, de lartisanat domestique traditionnel, des forgerons et des rtameurs; tous les samedis se tient un bazar en plein air. Limpressionnante nouvelle mosque (Geni Tzami) prs de la place centrale, avec la tour de lhorloge. Lhospice des pauvres (Imaret) du XIVe s., louest de la rue Filikis Etaireias, fond par le conqurant de la ville, le gnral chrtien converti lislam Gazi Evrenos Bey. LEcole Tsanakleios, rue Dimokritou. Construite en 1904 aux frais de Nestor Tsanaklis,

    bienfaiteur natif de Komotini install en Egypte. Les immeubles noclassiques datant du XIXe au dbut du XXe s. Le march armnien et le quartier Teneke Machala. Le bois municipal dAgia Paraskevi avec le parc zoologique. On verra lentre ouest le Iroon de marbre de la ville (monument aux Hros), haut de 14 m, portant la reproduction dune pe en mtal.

    Muses archologique. Il abrite des trouvailles mises au jour en Thrace (de la prhistoire lre by-zantine). ecclsiastique. Install dans lImaret, il abrite entre autres des icnes portatives du XVIe

    au XIXe sicle. dArt populaire, dans une maison de matre du milieu du XIXe sicle, avec des objets tradi-tionnels intressants.

    12. La tour de lhorloge, dans la ville de Komotini.

    L

  • BU LGA RIA

    ALEX

    ANDR

    OUPO

    LI

    SAMO

    THRA

    KI

    PORTO LAGOS

    SAMOTHRAKI

    EVROS

    XANTHI

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !P

    !P

    !

    !

    !

    !P

    !

    !P

    !P

    !

    !

    !

    !!P

    !!

    !

    !

    !!

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !P

    !

    !

    !

    !

    !P!P

    ! !P

    !P

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    "T

    !

    !

    !

    !

    !

    !!

    !

    !P

    !

    KOMOTINI

    AratosArisvi

    Arriana

    Sapes

    Filira

    Likio

    IfaistosAmaxades

    Aegiros

    Xilagani

    DokosIasmos

    Nimfaia

    Mesi

    Imeros

    Kosmio

    Fanari

    Dialampi

    KopteroAno Amaxades Linos

    Mistakas

    Profitis Ilias

    GratiniKalhas

    Hloi

    Kerasia

    Mirtiski

    Virsini

    Mishos

    Lampro

    Kimi

    Paterma

    Sostis

    Organi

    Mega Pisto Asomati

    Thamna Dimi

    Proskinites

    Thrilorio

    LofariAmaranta

    Maronia

    Nea Santa

    Isalo

    Vragia

    Evrinos

    Poliantho

    Amfia

    ArsakioVenna

    Nea PetraErgani

    Agios Charalampos

    Kikidio Passos

    Alkiona

    RoditisMeleti

    Pagouria

    Porpi

    Paradimi

    GlifadaArogi

    Mega Doukato

    Amvrosia

    Neo Sidirohori

    Agioi TheodoriSalpi

    Nea Kallisti

    Kerasia

    Kaggeles

    Molivoti

    Mesi

    Arogi

    Fanari

    Imeros

    Alkiona

    0 10 205

    N[

    Neda

    15

    de Komotini, de la Fondation N. Papanikolaou, avec des objets prcieux ecclsiastiques et autres objets byzantins. Il y a aussi une remar-quable bibliothque, avec des ditions des XVIe, XVIIe et XVIIIe s. de la Vannerie des Roms, dans la localit de Thrylorio, montrant des crations des vanneurs Roms. de lEducation thrace, avec des collections de livres scolaires et objets ayant une valeur his-torique.

    Excursionsaux environs Le mont Papikion. Important centre monas-tique byzantin du XIe au XIVe s., organis sur le modle du mont Athos. Il se trouve louest du dpartement. On y arrive par le village de Sostis

    ou Mega Pisto. On a trouv des vestiges des an-ciens monastres. Mischos (5 km louest). Dans ce village ont t repres les ruines de portions dune fortifi-cation et les fondations dune glise byzantine de Maximianoupolis-Mosyno(u)polis. Le nom de la ville (qui se dveloppa au IVe s. de notre re autour dun relais dtape romain de la Via Egnatia antique) vient de lempereur romain Maximien. Le monastre Panagia Faneromeni Vathyriaka ou Fatiriaka (Vierge Faneromeni, 12 km au SO), avec sa collection dicnes et dustensiles ecclsiastiques. Le village de Paradimi (12 km au SO de Komotini), avec les ruines dun tablissement nolithique. Nymfaia (16 km au nord), avec les ruines de la forteresse byzantine dite Kales tis Nymfaias. Le pont en arche de Kompsatos, prs de Polyanthos, dpoque mdivale. Le lieu-dit Kaledes (au 18e km de la route Komotini-Xanthi, prs du village dAmaxades),

    o subsistent une enceinte fortifie de la cit byzantine dAnastasioupolis (rebaptise plus tard Peritheorio) et des tours portant les mono-grammes impriaux des Palologues. Gratini, 19 km au NE de Komotini. Prs du village, au pied du Rhodope, vous verrez la forteresse byzantine de Gratianoupolis, le centre le plus important aprs la destruction de Mosyno(u)polis (XIIIe s.). Les ruines dune glise byzantine une seule nef, prs du village de Kerasia, (environ 20 km au NO), du XIe s. Le pont mdival trois arches, prs du village de Paterma, dans la fort. Vous dcou-vrirez aussi dans la rgion une glise byzantine une seule nef des XIe-XIIe s.

    Manifestations Eleftheria, clbrations de la libration de la ville et du dpart des Ottomans, en mai. Lexposition commerciale grecque Thrace, au centre dexposition de Komotini, en mai.

    14. Le pont de pierre de Kompsatos.

    13. Dtail dAnastasioupoli, avec les monogrammes des empereurs Palologue.

    ROD

    OPI

    km

  • ROD

    OPI

    17

    15. Le massif montagneux du Rodopi oriental,qui abrite une faune et une flore trs riches,est travers par le sentier europen E6.

  • 19

    oinos (vin de Marone). Aux poques palo-chrtienne et byzantine, elle fut le sige dun vch puis dun archevch autocphale, et fut aussi un port important du Nord de la mer Ege. Des habitants de la Marone byzantine, rfugis en ces lieux sous la domination ottomane pour chapper aux raids des pirates, fondrent la ville moderne. 30 km au SE de Komotini.

    A voir Le Didaktirio (cole) des frres Chatzea, btiment de 1908. Les glises Panagia (Vierge) et Agios Ioannis (St-Jean). Le site archologique, avec des portions de lenceinte fortifie de lpoque classique (longue de 10 km), les vestiges prhistoriques et des monuments qui vont jusqu la priode byzantine (maison hellnistique, propyleromain, ruines dglises palochrtiennes et dun monastre). Et aussi le thtre grec

    ancien, dune capacit de 3.000 spectateurs(au lieu-dit Kampana) et le sanctuaire(de Dionysos, sans doute) du IVe s. av. J.-C. Lacropole dAgios Georgios, sur unsommet escarp de lIsmaros, dont les murs ont un primtre de 1.330 m. Cestprobablement lacropole de lancienne Ismara construite par les Cicones (ancienne tribu thrace). On voit encore une porte mgalithiqueet danciennes cuves fouler le raisin. Les ruines dun monastre byzantin dans la rgion de Synaxi et les anciennes carrires, sur la plage de Marmaritsa. La fameuse Grotte du Cyclope (non visitable), entre les villages de Maroneia et de Proskynites. Elle contient une riche dcoration de stalactites et stalagmites ainsi que destrouvailles prhistoriques. Le muse dArt populaire, dans le village de Xylagani (12 km au NO), dans un moulin reconstruit.

    Activits Parcours culturel (dpart place centrale Eirinis) en petit train. Un seul billet pour voir les 24 curio-sits et muses les plus importants de la ville. Trekking dans un paysage naturel remar-quable, le long du sentier de montagne euro-pen E6, qui traverse la partie montagneuse du dpartement de Rodopi. Dans la partie orientale du dpartement, au lieu-dit Ypsoma (Hauteur) 1.050, un refuge de montagne entirement quip de lAssocia-tion grecque dalpinisme Charalampos Dimou de Komotini vous accueille. Alpinisme. Parcours en 4x4.

    Tlphones utiles (+30) Municipalit: 25313-52.400-10 Police: 25310-22.100 Police de la route: 25310-83.215 Hpital gnral: 25310-22.222 Cars interurbains verts (KTEL): 25310-22.912

    Muses archologique: 25310-22.411 ecclsiastique: 25310-22.642 dArt populaire: 25310-25.975 de Komotini (N. Papanikolaou): 25310-22.112 de la Vannerie des Roms: 6977-585.844 de lEducation thrace: 25310-36.739

    Site web pour la municipalit de Komotini: www.komotini.gr

    Excursions dans le dpartementVers lest

    Sapes 2Bourgade pittoresque, centre commercial rgional connu pour son grand march. Situe dans un beau paysage, sur la route Komotini - Alexandroupoli. 21 km lest de Komotini.

    A voir Les vestiges de thermes romainset dun cimetire, dans le village

    dArriana (6 km au nord). Le relief du Cavalier thrace, qui domine au sommet de la colline dans le village de Neda. Les ruines dune forteresse byzantine dans le village de Nea Santa (9 km au NE). Le pont romain de la rivire Lissos, qui faisait partie de la Via Egnatia antique, prs dArisvi.

    Au sud

    Maroneia (Marone) 3Localit traditionnelle au long pass historique, construite au pied et sur les versants de lIsma-ros, dans une rgion habite ds le IIIe millnaire avant notre re. Fonde au milieu du VIIe sicle par des colons venus de l le de Chios, elle devint une puissante cit-Etat. Elle connut son apoge au IVe sicle av. J.-C., grce sa richesse agri-cole et forestire et son intense activit com-merciale: on connat notamment le maroneios

    16. Le thtre ancien (hellnistique) au lieu-dit Kampana de Maroneia.

    ROD

    OPI

  • ROD

    OPI

    21

    Les ruines de lancienne Ergani (15 kmau NO), avec des trouvailles de lpoquetardive du Bronze et du premier ge du Fer. Le biotope humide du lac Ismarida, protg par la convention de Ramsar et qui possde une riche faune doiseaux.

    Manifestations La coutume de Bampo, qui revit dans les villages de Xylagani, Nea Petra, Proskynites et Imeros le 8 janvier. Cest le jour o les hommes effectuent les travaux fminins et les femmes les travaux masculins.

    Activits Les routes du vin de Grce du Nord: la route du vin de Dionysos dans la rgion (informa-tions: Union des producteurs de vin du vi-gnoble de Grce du Nord, HELEXPO, Exposi-tion internationale de Thessalonique, 154, rue Egnatias, Thessalonique, tl. 2310-281.632, www.wineroads.gr). Baignade Platanitis, Imeros, Marmaritsa, Petrota, Alkyona, Profitis Ilias et Proskynites.

    Tlphones utiles (+30) Municipalit de Maroneia: 25330-22.210 Police de Xylagani: 25330-22.203 Dispensaire rural (Xylagani): 25330-22.207 Muse dArt populaire de Xylagani: 25330-22.388

    Fanari 4Village de pcheurs bien connu, transform en station balnaire quipe dune infrastructure tou-ristique remarquable. 31 km au SO de Komotini.

    A voir Les ruines de lancienne Dikaia, aprs le carrefour de la route nationale Komotini -Xanthi. Ctait probablement une coloniede Samos, qui tenait son nom de Dikaios, filsde Posidon (visite sur rendez-vous avecla 19e Ephorie des antiquits prhistoriques etclassiques [EPKA], tl. 25310-22411). Lancienne Strym, sur la presqu le deMolyvoti. Elle fut fonde au milieu du VIIe s.av. J.-C. par des colons de Thasos dsireux dexploiter la plaine fertile de larrire-pays (visite sur rendez-vous avec la 19e EPKA,tl. 25310-22411). Le pittoresque village pomaque dArogi, 3 km lest. Le biotope humide de Vistonida, avecsa riche faune doiseaux, protg par laconvention de Ramsar. Voir aussi dans lesenvirons les lacs plus petits dElos, Alyki,Karatza et Xirolimni.

    Activits Baignade sur la longue plage de sable de lagglomration, Arogi, Mesi et Glyfada.

    Tlphones utiles (+30) Municipalit de Komotini: 25313-52.400

    Agios Charalampos 5Petit village de bord de mer, prs de Maroneia. Il attire en t une partie du flux touristique du dpartement. La maison hellnistique (pave-ment de mosaque) et le propyle romain, qui font partie du site archologique de Marone, mritent une visite. 35 km au SE de Komotini.

    Tlphones utiles (+30) Municipalit de Maroneia: 25330-22.210 Dispensaire rural ( Maroneia): 25330-41.259

    17. Canal naturel par o les eaux du lac Ismarida se dversent dans la mer.

    18. Nid de cigognes dans la rgion du lac Vistonida.

  • EVRO

    S

    23EVROS

    aysages dune beaut naturelle particulire, comme le delta de lEvros et la fort de Dadia, sites archologiques passionnants, glises et monuments byzantins, trs bonnes infrastructures tou-ristiques et riche tradition culturelle composent limage enchanteresse des confins nord-est du

    pays. Le dpartement dEvros est frontalier au N-NO avec la Bulgarie, lest avec la Turquie, louest avec Rodopi et est baign au sud par la mer de Thrace.Les trouvailles archologiques prouvent que la rgion fut habite ds les temps prhistoriques. Elle connut un essor important lpoque classique et hellnistique. Sous la domination romaine, des centres urbains furent fonds et le rseau routier modernis. Le voisinage de Constantinople profita la rgion lpoque byzantine, o elle connut un vritable panouissement et se dota dune multitude de monuments. Sous la domination ottomane furent construits des difices importants et, partir du XVIIIe sicle, de nombreuses rgions de lEvros, comme Soufli et Didymoteicho, connurent un essor conomique.

    19. Les berges de lEvros et leur luxuriante nature.

    Alexandroupoli 1Situe sur le littoral de la mer de Thrace, elle est le chef-lieu du dpartement dEvros, le plus grand port et le nud de communication le plus impor-tant de Thrace. Sous le nom de Dedeagats, elle devint une ville importante grce aux progrs conomiques du XIXe sicle et la construction de la ligne de chemin de fer reliant Constantinople Thessalonique (1871), qui marqua le dbut dune nouvelle priode de prosprit conomique. Le plan durbanisme de lagglomration fut ralis en 1878 par des ingnieurs russes qui accom-pagnaient les troupes lors des oprations de la guerre russo-turque. Lessor de la ville ne fut pas stopp sous loccupation bulgare qui sen-suivit. En mai 1920, la ville fut libre par lar-me grecque et baptise initialement Neapoli puis Alexandroupoli en lhonneur du roi dalors, Alexandre. 850 km au NE dAthnes et 343 km au NE de Thessalonique.

    Promenadesdans la ville Le grand phare, symbole de la ville, sur la cte. Il est en service depuis 1880, haut de 18 m et visible une distance de 23 miles. La place de lglise mtropolitaine Agios Nikolaos (dbut du XXe s.). On y verra ga-lement limmeuble de Leontarideios Scholi (1909), ancien lyce abritant aujourdhui le Muse

    ecclsiastique, ainsi que le grand btiment no-classique de la 3e cole primaire. Limmeuble noclassique de lAcadmie de pdagogie Zarifeios et les vieilles maisons mlant lments europens et orientaux conser-ves dans plusieurs quartiers de la ville. Le parc municipal. Les ruines de deux mosques. Lancienne mairie, qui possde une collec-tion archologique modeste mais intressante. La petite glise Agios Eleftherios (St-Eleu-thre).

    Muses Muse ecclsiastique de la cathdrale dAlexandroupoli: objets prcieux ayant ap-partenu des rfugis et trsors artistiques de Thrace (XVIe-XXe s.). Muse ethnologique de Thrace (dans un b-timent de 1899 restaur), qui abrite la collection dAngela Giannakidou, avec des objets de la fin du XVIIe au dbut du XXe s. Muse historique et dArt populaire. Fond par lAssociation des Amis de lAntiquit, il abrite des expositions de peinture et de photographie. Muse de la Flore et de la Faune, au centre dArt et de Culture Georgios Vizyinos, avec des objets provenant du delta de lEvros. Le muse dHistoire naturelle dAlexan-droupoli ( Platanotopos), qui prsente dans ses quatre salles les cosystmes du dparte-

    P

    20. Le phare dAlexandroupoli, emblme de la ville.

  • 25

    ment et les activits humaines dans lenvironne-ment urbain et rural de la rgion.

    Excursionsaux environs Vers Avantas, 11 km au nord. Trs beau village construit dans une zone densment boi-se. Lglise Agios Athanasios (St-Athanase), proximit du village, mrite une visite, de mme que la forteresse mdivale (2 km au SO). Kirki, 14 km au NO. Village de montagne sur

    les hauteurs duquel vous verrez le sanctuaire de plein air des anciens Thraces, de la priode prhistorique.

    Manifestations Les Eleftheria, commmoration de la libra-tion de la ville et du dpart des Ottomans, en mai. Les manifestations culturelles baptises Ky-mata Politismou, en t. Le Festival du Livre, tous les deux ans, sur la plage de la ville.

    Activits Parcours en 4x4 dAvantas Kirki (env. 17 km), dans la fort longeant la rivire, au relief naturel tourment. Baignade sur la plage amnage de lEOT (Of-fice National Hellnique du Tourisme) et sur les plages jusqu Makri. Pche. Sports nautiques.

    Tlphones utiles (+30)

    Municipalit: 25510-64.100 Police: 25510-66.108 Police touristique: 25510-66.200 Police de la route: 25510-66.395 Hpital gnral: 25510-74.000 Capitainerie: 25510-26.468 Aroport Dimokritos: 25510-89.300 Cars interurbains verts (KTEL): 25510-26.479 Chemin de fer (O.S.E.): 25510-26.395 Taxis: 25510-22.000, 25510-33.500

    Muse ecclsiastique de la cathdrale dAlexandroupoli: 25510-82.282 Muse ethnologique: 25510-36.663 Muse historique et dArt populaire: 25510-28.926 Muse de la Flore et de la Faune: 25510-26.200 Muse dHistoire naturelledAlexandroupoli: 25510-80.204

    Site web sur le dpartement dEvros: www.visitevros.grSite web sur la ville dAlexandroupoli: www.alexpolis.gr

    22. Bijou thrace traditionnel en argent.

    21. Le petit port dAlexandroupoli.

    BULG A RIA

    TURKEY

    ALEX

    ANDR

    OUPO

    LIS

    SAMO

    THRA

    KI

    ROD OPI

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !P

    !

    !P

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !P

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !P

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    "T

    !!

    !P

    !

    !

    !

    ! !

    !

    !P

    !

    !

    ! !P

    !P

    !P!

    !

    !

    !

    !P

    !

    !

    !P

    !

    !P

    ! !

    !P

    !

    !!P

    !

    !

    !

    !

    !

    "T!

    !

    !

    ALEXANDROUPOLIS

    ORESTIADA

    Soufli

    Lavara

    Didimotiho

    Lagos

    Kastanies

    Kiprinos

    Rizia Nea Vissa

    Neohori

    FeresLoutros

    Peplos

    Tihero

    Kavili

    Dadia

    Ampelakia

    Aristino

    Filakto

    Anthia

    Avas

    Lefkimmi

    Provatonas

    Lagina

    Kipi

    Goniko

    Doriskos

    KavisosArdani

    Makri

    Kirki

    Petrades

    Agriani

    Nei Psathades

    Sofiko

    Mesembria

    Likofos

    Kornofolea

    Protokklisi

    Metaxades

    PaliouriAsproneri

    Elafohori

    Kiani

    Mani

    Amorio

    Karoti

    Koufovouno

    Ellinohori

    Thourio

    Asimenio

    IsaakioPithio

    Nipsa

    Mega Derio

    RoussaSidiro

    Neos PirgosLepti

    Mikri Doxipara

    Doxa

    Neo Himonio

    Filaki

    PimenikoSitohori

    Petrota

    Pentalofos

    Ormenio

    PteleaDikaia

    Spileo

    Komara EleaPlati

    SternaValtos

    Megali Doxipara

    Ag. P

    araske

    vi

    Ai Gio

    rgi

    Delfin

    i

    Dikell

    on

    Kiani

    Akti

    Mesem

    bria

    Skorpi

    os

    N. Hil

    i

    0 10 205

    N[ EVRO

    S

    km

  • 27

    23. Le delta de lEvros, lun des biotopes humides les plus vastesdEurope (9.500 ha), fait partie du rseau Natura 2000et des zones protges par la Convention internationale de Ramsar,en raison des espces quil abrite.

    EVRO

    S

  • 29

    Excursionsdans lEvrosVers le sud

    Makri 2Villgiature dote dun petit port naturel qui servit de comptoir commercial dans lAnti-quit. Le village est construit sur les ruines dune agglomration byzantine qui fut le sige dun vch partir du IXe s. 12 km louest dAlexandroupoli.

    A voir Le vaste site archologique de Mesimvria-Zoni, 8 km louest. La cit genne de Mesimvria fut fonde la fin du VIIe s. av. J.-C. par des colons de Samothrace. Les fouilles entames en 1966 ont mis au jour les murs de la cit sur une longueur de 1.370 m et limportant sanctuaire de Dmter, o a t trouv le fameux trsor (IVe et IIIe s. av. J.-C.). Le site archologique de Makri, habit ds la priode nolithique. Les monuments les plus importants sont les habitations dpoquenolithique, le comptoir commercial de lpoquehistorique et la Grotte du Cyclope, lieu de culte et dhabitation lpoque nolithique. Les ruines dune enceinte byzantine. Les vestiges dune basilique trois nefs des IXe-Xe s., ct de lglise Agia Anastasia (Ste-Anastasie, 1800-1834). Sur les ruines de lglise byzantine avait t construite la mosque de Makri (dbut du XXe s.). Les ruines dune glise ttrastylecruciforme (XIIe s.), au lieu-dit Episkopeio. Le monastre Panagia tou Evrou (Vierge de lEvros). Les bains turcs.

    Manifestations La kermesse dAgia Paraskevi, le 26 juillet.

    Activits Baignade sur les plages de sable du village et sur la plage dAgia Paraskevi.

    Tlphones utiles (+30)

    Police: 25510-71.202 Dispensaire rural: 25510-71.296

    Loutros 3Bourg avec des sources thermales et prsen-tant un intrt archologique, car il est construit prs de lancienne Traanoupoli. 15 km lest dAlexandroupoli.

    A voir Lancienne Traanoupoli, lest du village. Fonde au IIe s. de notre re par lempereur Trajan lemplacement dun tablissement plus ancien, elle devint le centre administratif

    et ecclsiastique de la Thrace du IVe s. au milieu du XIVe s. Elle fut abandonne dfinitivement en 1347. De la priode ottomane subsiste le btiment oblong vot dit Chana (XIVe s.), auberge pour les usagers des bains chauds.

    Activits Sources thermales de Traanoupoli, avec un centre dhydrothrapie qui soigne de nom-breuses affections.

    Tlphones utiles (+30) Municipalit de Traanoupoli: 25513-50.900 Sources thermales de Traanoupoli: 25510-61.225

    Feres 4Situe aux confins de la Thrace, prs du poste de douane de Kipoi, o le pont qui franchit lEvros marque la frontire entre la Grce et la Turquie, cette bourgade se trouve lemplacement de la cit ancienne de Bra. La rgion en gnral est habite depuis les temps prhistoriques, mais le parcours historique de Feres dmarre en fait au XIIe sicle, quand le dignitaire (sbastokrator) byzantin Isaac Comnne fonde le grand monas-tre de Bra. Feres est un point de dpart pour les excursions dans le trs beau delta de lEvros. 29 km lest dAlexandroupoli.

    24. Portion du mur ouest, sur le site archologique de Mesimvria-Zoni.

    25. Site archologique de Mesimvria-Zoni. Systme dtanchification du sol dune maison,

    avec des amphores poses lenvers.

    EVRO

    S

  • 31

    A voir Lglise Panagia Kosmosoteira (Vierge Salvatrice du Monde, XIIe s.), dune archi-tecture remarquable, au centre du bourg. Il subsiste des portions de lenceinte dun ancien monastre, et lglise (appele aussi Agia Sofia [Ste-Sophie] en raison de sa similitude avec la fameuse glise de Constantinople) compte parmi les monuments byzantins les plus impor-tants de Grce. Voir aussi les trs intressantes fresques reprsentant les empereurs byzantins Comnnes en saints militaires. Tout prs se trouvent les ruines de bains et dun aqueduc datant de la domination ottomane. Les ruines dun aqueduc byzantin (VIIIe s.) au-dessus de la rivire Samia. La collection dart populaire de Nikolaos Gkotsis. Le delta de lEvros. Ce fleuve, le plus long de la pninsule balkanique, part de la chane de montagnes de Rila en Bulgarie (o prend ga-lement sa source un autre fleuve qui se jette dans la mer Ege, le Nestos), traverse monts, valles et plaines et dbouche dans la mer de Thrace en ayant couvert 530 km, dont 204 en territoire grec. La valeur du delta de lEvros rside dans la richesse de sa faune doiseaux: 314 espces y ont t observes,

    sur les 423 qui existent en Grce. Le delta de lEvros est un biotope pour les oiseaux quiviennent nicher, un refuge pour despopulations nombreuses doiseaux aquatiques des rgions nordiques de lEurope Centrale et Orientale (en hiver) et un espace vital de concentration et de repos pour un grand nombre doiseaux migrateurs. Dans les eaux de lEvros vivent 46 espces de poissons,7 espces danimaux amphibies, 21 espces de reptiles et plus de 40 espces de mammifres.

    Activits Promenade en barque sur les canaux du delta et les lagunes, l o cela est autoris. Observation des oiseaux. Trekking.

    Tlphones utiles (+30)

    Delta de lEvros Centre dinformation (www.evros-delta.gr): 25510-61.000 Police: 25550-23.333 Centre mdical: 25550-22.222

    Dadia 5Ce village fut fond au pied du Rhodope couvert de plantations, selon la tradition locale, par des bcherons rfugis en cet endroit pour chapper une pidmie. Dans les documents de lEmpire ottoman, Dadia est cit sous le nom de Cam-i Kebir (Tsiam Kebir), ce qui signifie le village du grand pin. Le nom de Dadia est rcent et est galement li au pin et au dadi, torche qui sert lallumage et lclairage. 66 km au NE dAlexandroupoli.

    27. Plicans blancs sur les berges de lEvros.26. Dtail de la maison Chana, dans lancienne Traanoupoli.

    EVRO

    S

  • 33

    A voir Les ruines dune forteresse byzantine, au sommet dit Gkimprena. La trs belle fort de Dadia, qui se dploie sur une srie de hauteurs boises faisant partie dun massif montagneux peu lev aux confins du Rhodope, connu comme montagnes de lEvros. La fort de Dadia est protge depuis 1980. Elle se situe au carrefour de lEurope et de lAsie, proximit du couloir migratoire le plus oriental de nombreuses espces doiseaux. Elle offre refuge beaucoup doiseaux et hberge dautres espces de la faune et de la flore des Balkans, dAsie et dEurope.On peut observer dans cette fort les rapaces les plus rares dEurope. Le vautour moine (Aegypius monachus), qui compte environ 25 individus, est lespce officielle protge de la fort de Dadia et lemblme du biotope; lune des dernires populations dEurope de lEst y vit. Laigle pygargue (Haliaetus albicilla), le rapace le plus rare de Grce, niche encore dans la rgion, de mme que laigle imprial (Aquila heliaca), bien quil y ait un seul nid de cette espce rare. 219 espces doiseaux, 40 espces de reptiles et danimaux amphibies et 36 espces de mammifres ont tinventories Dadia, ainsi que des plantes rares. La zone protge comporte deux noyaux dune tendue de 7.250 hectares, avec demagnifiques forts de peupliers, et leur zone priphrique, 28.000 hectares. Le Centre dcotourisme, 500 m au sud du village de Dadia, qui comporte une auberge, une buvette-caftria et un Centre dinformation qui organise rgulirement des visites de la fort. Lobservatoire des rapaces, 3 km environ du Centre dinformation. La fort ptrifie de la rgion de Fylakto et de Lefkimi (rgion de Tychero). Elle rsulte de conditions favorables de fossilisation et est directement lie lactivit volcanique qui existait dans la rgion il y a 25 millions dannes. La ptrification est parfaite: on peut observer les caractristiques morphologiques extrieures des troncs darbres en trs bon tat. Des fragments de trouvailles ptrifies se

    trouvent dans la cour du Centre dartisanatdomestique et de travail manuel de Fylaktoet dans le parc du village. Vous verrez endehors du village un chne ptrifi de 19 m, g de 25 millions dannes. Au Centrecotouristique de Tychero (lieu dedtente avec des infrastructures sportives ou de divertissement et une auberge), lentre du village, prs du lac, vous verrez le petit espace dexposition avec des chantillons de trouvailles ptrifies de la rgion. Le village de Tychero, compltement ramnag (23 km au SE). Le village de Lefkimi, 10 km louest de Tychero, avec de belles glises.

    Activits Observation des oiseaux. Trekking. VTT et parcours en 4x4. Equitation et tir larc. Canot sur le lac au village de Tychero.

    Tlphones utiles (+30) Centre dcotourisme de Dadia: 25540-32.209 Arrondissement municipal (Commune) de Dadia: 25540-51.360 Office des forts de Soufli: 25540-22.221

    Soufli 6Ce bourg en amphithtre surplombe la valle de lEvros. Cest la seule cit de la soie du pays, connue galement pour son vin, son eau-de-vie et ses salaisons, ainsi que pour sa riche tradition et son patrimoine culturel. On trouve dans toute la ville les maisons cocons bien reconnaissables o sjournent les vers soie et qui sont en mme temps des units de produc-tion. Soufli fut habit partir de lpoque alexan-drine: cela est confirm par la dcouverte de tombes de la priode hellnistique au village de Lagyna (14 km au sud). A partir du XIXe sicle, ce fut le centre administratif dune rgion pros-pre et trs peuple qui stendait sur les deux rives de lEvros. Vers la fin du sicle, grce la construction de la voie de chemin de fer et de la gare (1872), Soufli connut un bel essor. En

    28. Le village de Dadia, prs duquel stend la fort du mme nom.

    EVRO

    S

  • 35

    mme temps, la dcouverte par Pasteur des moyens de lutter contre les maladies des cocons entrana un dveloppement spectaculaire de la sriciculture. Lautre occupation majeure des gens de Soufli tait la viticulture: la production de vin atteignait au XIXe sicle 20.000 hectolitres. Soufli tait aussi devenu un centre dartisanat important, le secteur de pointe tant la fabrica-tion de voitures bufs, qui fournissait toute la Thrace en voitures rputes pour leur rsistance et lexcellente qualit de leur fabrication. Aprs 1922, le march local dclina et les activits commerciales et artisanales furent plus limites, la partie la plus importante de lconomie tant fonde sur la sriciculture qui, lpoque ac-tuelle de la soie synthtique, ne connat plus les gloires du pass. 67 km au NE dAlexandroupoli.

    A voir La maison de matre Kourtidis (XIXe s.),qui abrite un remarquable muse de la Soie. Il prsente lhistoire de la soie, depuis la lointaine Chine o il fut dcouvert par hasard en 3000 avant notre re jusqu nos jours, les tapes de llevage des vers soie et dutraitement du cocon, mais aussi lhistoire delapoge et du dclin de la sriciculture Soufli. Le muse de lArt de la soie, dans une maison noclassique restaure (1866) situe au centre-ville. Il prsente, travers un grand nombre dobjets exposs et par des moyens modernes, lhistoire et le processus deproduction et de traitement de la soie dans la ville de Soufli. La soierie Tzivre (1910) et la magnanerie Kalesi (1890), aujourdhui une auberge. Les glises post-byzantines Agios Athanasios (St-Athanase, 1840) et Agios Georgios (St-Georges, XIXe s.). Le muse Bourouliti dArt populaire Ta Gnafala, avec une remarquable collection dobjets anciens de la rgion. Les tombes mgalithiques (IXe s. av. J.-C.) prs du village de Roussa (39 km au NO) et les peintures rupestres prhistoriques aprs le village de Goniko (45 km au NO). Le village de Mega Dereio (49 km louest), avec les vestiges dune forteresse byzantine.

    Tlphones utiles (+30)

    Municipalit: 25543-50.100/1 Police: 25540-20.231 Centre mdical: 25540-23.323 Muse de la Soie (www.piop.gr): 25540-23.700 Muse de lArt de la soie (www.silkmuseum.gr): 25540-22.371 Muse Bourouliti dArt populaire Ta Gnafala: 25540-24.162 Cars interurbains verts (KTEL): 25540-22.219 Taxis: 25540-22.888

    Au nord

    Didymoteicho 7Jolie ville de 8.600 habitants, riche dune lon-gue histoire, aux monuments archologiques,

    byzantins et ottomans bien conservs, proxi-mit de la frontire. Construite en amphithtre sur une colline escarpe, prs du cours de lErythropotamos, affluent de lEvros, elle tient son nom, selon une version, du mur byzantin jumeau (didyme) ou, selon une autre, des deux villes fortifies sises lune face lautre, celle de la forteresse et celle dAgia Petra (fort ju-meau). Elle fut un temps capitale de lEmpire byzantin, en 1325, sous lempereur Andronic III, puis nouveau pour peu de temps aprs loc-cupation de la Thrace par les Turcs. Cest alors que les glises furent converties en mosques (plus dune centaine dans la rgion). Sous la domination ottomane, les corporations orga-nises des diffrents mtiers furent lorigine de lessor conomique de la ville. Didymoteicho connut aussi des occupations russe et bulgare. Elle fut libre par le trait de Neuilly en 1920, aprs cinq sicles et demi doccupation. 98 km au NE dAlexandroupoli.

    A voir Les remparts qui ceignent la Ville haute. La forteresse (Kales) et les monuments

    30. La gare ferroviaire, monument class, Tychero.

    31. Limposante maison de matre Brika (1890), Soufli, en cours de conversion en muse dArt populaire et dHistoire.

    29. Agios Georgios, glise mtropolitaine de Soufli. Son clocher (1910) trois niveaux fait 25 m de haut.

    EVRO

    S

  • 37

    byzantins du site archologique. On y voit des ruines de btiments et des sous-sols de maisons creuss dans la roche, lglise Agia Aikaterini (Ste-Catherine) avec des tombes, lglise mtropolitaine Agios Athanasios (St-Athanase) (1843), lglise Christou (du Christ,1846), et deux grottes ct de lglise mtropolitaine o, dit-on, les Turcsemprisonnrent le roi Charles XII de Sude. La grande mosque (XIVe s.), le lieu de culte musulman le plus ancien et le plus vaste du territoire europen. Les bains de Feridun Ahmet Bey (XVIe s.) et dOru Pasha (XIVe s.), prs de lErythropotamos, ces derniers aussi connus comme bains de lamour ou des murmures. La cit antique de Plotinopoli, sur la colline dAgia Petra, cadeau de lempereur Trajan sa femme (dbut du IIe s. de notre re). Le muse dArt populaire, dans la maison de matre Chatzirvasanis (1900). La Pinacothque municipale

    D. Nalmpantis, abritant des uvres de ce peintre de Didymoteicho honor par lONU. Le Muse militaire (dans un btimentindustriel trois niveaux), qui expose desobjets illustrant lhistoire de larme grecque, de sa cration nos jours. Le village voisin de Neoi Psathades et son muse dArt populaire et de Zoologie. Le village dElafochori (16 km au NO), prs duquel a t repre une tombe vote en pierre (fin IVe-dbut IIIe s. av. J.-C.). Le village de Pythio (15 km au NE), o se trouve une forteresse byzantine bienconserve, fonde en 1331-1341 parlempereur byzantin Jean VI Cantacuzne.Elle comporte une tour centrale trois niveaux, une tour dfensive plus petite, la place centrale et des ouvrages de dfense. La fort Tsinglas. Le village de Metaxades (28 km louest), avec ses maisons traditionnelles, chantillons darchitecture thrace.

    Manifestations La coutume du Bey, au carnaval.

    Les Eleftheria, commmoration de la libra-tion de la ville, en mai. Le bazar, la fin septembre.

    Tlphones utiles (+30) Municipalit: 25533-50.602 Police: 25530-22.238 Hpital: 25533-50.100 Taxis: 25530-22.366 Cars interurbains verts (KTEL): 25530-22.366 Chemin de fer (O.S.E.): 25530-22.263 Muse dArt populaire: 25530-22.316 Pinacothque municipale D. Nalmpantis: 25530-23.658 Muse militaire: 25530-26.518

    Orestiada 8Cest la ville la plus peuple aprs Alexandroupoli (15.500 habitants), mais aussi le centre culturel, administratif et commercial du Nord du dpar-tement dEvros. La ville moderne a t fonde

    33. Sur les rives de lErythropotamos. 34. Didymoteicho. La Grande Mosque (Megalo Tzami, 1420) et, au fond, une partie de la ville.32. Vue des murs du chteau, Didymoteicho.

    EVRO

    S

  • 39

    en 1923, aprs le trait de Lausanne, par des rfugis venus dAndrinople et de Karagats (Karaagac). 115 km au NE dAlexandroupoli.

    A voir Le muse dArt populaire et dHistoire de lart: photographies historiques, costumes locaux, broderies, outils agricoles, armes, etc. Lintressante collection dArt populaire dans le village de Nea Vyssa (12 km au nord). Le trs important tumulus funraire Mikri Doxipara (31 km louest). Les fouilles ont rcemment mis au jour quatre fosses du IIe s. de notre re contenant les restes incinrs des corps de trois hommes et dune femme et de trs nombreux objets (vases en terre cuite, verre et bronze, lampes huile, armes, bijoux, etc.), cinq chars ayant servi transporter les corps et des squelettes de chevaux. Dans la valle de lArdas, affluent de lEvros, les tumulus funraires (prs du village de Spilaio).

    Manifestations Les Oresteia, manifestations culturelles c-lbrant la fondation de la ville, en juin. Les Theodoreia, manifestations culturelles des Agioi Theodoroi (les deux saints Thodore), fte mobile.

    Tlphones utiles (+30)

    Municipalit: 25523-50.300 Police: 22520-22.100, 22520-81.800 Police de la route: 22520-81.835 Centre mdical: 25520-22.222 Muse dArt populaire et dHistoire de lart: 25520-28.080 Taxis: 25520-24.443 Cars interurbains verts (KTEL): 25520-22.550

    Rizia 9Grand village construit sur les berges de lArdas, recelant des tablissements prhistoriques et une

    intressante collection dart populaire. Dans le village de Kastanies, proximit du confluent de lEvros et de lArdas, est organis chaque t (fin juillet) le festival de la jeunesse Ardas Rencontre des jeunes (www.ardas.gr). 140 km au NE dAlexandroupoli.

    Dikaia 10Centre du commerce de la rgion, prs de la frontire bulgare, point de dpart dexcursions vers les villages du Triangle de lEvros: Ormenio, Pentalofos et Petrota, o lon verra des maisons, des citernes et des puits construits en pierre artistiquement taille. 162 km au NE dAlexan-droupoli.

    A voir La gare du village.

    Les ruines dune forteresse byzantine prs du village de Komara. Le moulin Petrota (14 km louest), construit en 1933, aujourdhui restaur et converti en muse de la Technologie agricole davant-guerre et Centre de congrs. La collection dArt populaire Pentalofos (24 km au SO).

    Manifestations La fte des vignerons le 1er fvrier, jour dAgios Tryfonas (saint Tryphon).

    Tlphones utiles (+30) Municipalit dOrestiada: 25523-50.300 Police: 25560-31.222 Dispensaire rural: 25560-31.611

    36. Image bucolique typique de la rgion de lEvros.

    35. Une partie des trouvailles faites Mikri Doxipara.

    EVRO

    S

  • SAM

    OTH

    RACE

    41SAMOTHRACE

    amothrace tait dans lAntiquit l le des Grands Dieux. Connue pour la clbration des mys-tres de ces dieux et pour la fameuse statue de la Victoire de Samothrace, cette le du Nord-Est de la mer Ege possde, derrire ses apparences sauvages, des paysages magnifiques et une

    norme richesse archologique. Son paysage naturel est compos par limposant mont Saos (1.611 m), la lagune dAgios Andreas, les sources, les cataractes et les petits lacs (vathres) ainsi que les forts de platanes. Les visiteurs sont galement sduits par les localits traditionnelles (dont la plus importante est Chora), les sources thermales, les monuments mdivaux et, bien sr, le fameux site archolo-gique de Palaiopoli. Samothrace stend sur 184 km, a 58 km de ctes et 3.000 habitants. On y arrive par la mer depuis Lavrion, Kavala et Alexandroupoli, ou par avion depuis Athnes.Les premiers habitants furent des Cariens, puis des Thraces qui, selon les trouvailles archologiques, sinstallrent dans la rgion lpoque nolithique tardive et lge du Bronze. Sous la domination romaine, l le tait un sanctuaire. Durant les sicles qui suivirent, elle passa sous la domination de la famille gnoise des Gateluzzi, des Vnitiens et des Turcs, qui la saccagrent en septembre 1821. L le fut libre en octobre 1912.

    Chora 1Class localit traditionnelle, le chef-lieu de l le sduit par larchitecture de ses maisons et ses petites rues dalles. Sa construction en amphi-thtre sur le versant nord-ouest du Saos trahit la tentative des anciens habitants de se protger des incursions des pirates. Les habitants actuels sadonnent lagriculture, llevage, la pche et au tourisme.

    Promenades Chora Lglise Koimisi tis Theotokou (Dormition, 1875), protectrice de l le. Outre de trs belles icnes, elle abrite les chefs des cinq saints no-martyrs de l le. La tour mdivale, vestige de la domination des Gateluzzi, sur une hauteur. Le muse dArt populaire, o lon verra, entre autres, des objets tmoignant de la vie rurale, des ustensiles domestiques, des outils, des broderies, des tissus et du matriel photo-graphique. La bibliothque municipale et le Centre culturel, o se tiennent diffrentes manifesta-tions. Ce lieu abrite la bibliothque de Nikolaos Fardys, homme de lettres et mdecin philosophe natif de l le. Latelier de cramique et le four tradi-tionnel, rput pour ses pains au levain de pois chiche. La chapelle Panagia (Panagouda, Vierge), sur la route qui relie Chora Palaiopoli.

    Manifestations La commmoration du massacre des habitants perptr par les Turcs en 1821, le 1er septembre. Lanniversaire de la libration de l le, en octobre. La clbration de la mmoire des cinq nomar-tyrs de l le, le premier dimanche aprs Pques. La fte de Panagia (Vierge), le 15 aot. Les Kaveiria, manifestations culturelles en t.

    Tlphones utiles (+30)

    Municipalit de Samothrace: 25513-50.800/811 Kiosque touristique municipal: 25510-89.272

    Police: 25510-41.203 Centre mdical: 25513-41.203 Muse dArt populaire: 25510-41.227

    Site web sur Samothrace: www.samothrace.gr

    38. Vue de Chora Samothrace.

    37. La Tholos de la reine Arsino II, dans le sanctuaire des Grands Dieux (Samothrace).

    S

  • 43

    Excursions SamothraceAu sud

    Alonia 2Construite sur de petites collines, Alonia est une localit agricole qui a conserv sa couleur tradi-tionnelle. Faites le dtour pour voir lglise Agios Modestos (St-Modeste) et le monastre Agios Athanasios (St-Athanase), dpendance du mo-nastre Iviron du mont Athos. 3 km au SO de Chora.

    Lakkoma 3Village agricole traditionnel. Allez voir les gorges de Xiropotamos, prs de la localit de ce nom, ainsi que le vieux moulin eau. 10 km au sud de Chora.

    Profitis Ilias 4Perch 300 m daltitude, ce qui le dote dune vue magnifique sur le Sud de l le, ce beau vil-lage est plant de nombreux platanes. Prs de la chapelle Profitis Ilias, au lieu-dit Mantal Pana-gia, se trouve un sanctuaire ciel ouvert vrai-semblablement consacr la Grande Mre,

    principale divinit de l le. Les fouilles ont mis au jour des offrandes datant de la fin du VIIIe s. av. J.-C. jusquau IIe ap. J.-C. Outre la chapelle Profitis Ilias, il vaut la peine de voir lglise Eiso-dion tis Theotokou (Prsentation de la Vierge), lentre du village. 13 km au SE de Chora.

    Pachia Ammos 5Cette localit est rpute pour sa belle plage de sable lextrmit sud. Sur un rocher se dresse la chapelle Panagia Krimniotissa (Vierge du Pr-cipice), qui offre une vue splendide sur la plage. 18 km au SE de Chora.

    Au nord

    Palaiopoli 6Localit de bord de mer de 25 habitants. Palaio-poli est connue pour les trouvailles archolo-giques qui y ont t faites et attire de nombreux visiteurs. 4 km au nord de Chora.

    A voir Le sanctuaire des Grands Dieux, ddi au culte et la clbration des mystres desCabires. Cet endroit connut une activitreligieuse du VIIe s. av. J-C. jusqu la fin du IVe s.

    ALEX

    ANDR

    OUPO

    LIS - S

    AMOT

    HRAK

    I

    PORT

    O LA

    GOS

    - SAM

    OTHR

    AKI

    SAMOTHRA

    KI

    LIMNOS

    !P

    ! !

    !

    !

    !

    !!

    !!

    !

    !

    !P

    !

    Samothraki (Chora)Kamariotissa

    Makrilies Profitis Ilias

    Katsampas Ano Kariotes Therma

    Kato KariotesPalaiopolis

    DafnesLakkoma

    Xiropotamos

    Alonia Ano Meria

    Kipi

    Pahia Ammos

    Makrilies

    LimnothalassaAg. Andrea

    Vatos

    SAMOTHRAKI

    0 5 102.5

    N[ de notre re. Parmi les monuments les plus importants du site archologique figurent le Propyle de Ptolme II, offrande du roi dEgypte aux Grands Dieux (285-281av. J.-C.), le Cercle sacr, espace circulaire pour les spectateurs debout (fin Ve-dbut IVe s. av. J.-C.), le monument votif carr dePhilippe Aridaios et Alexandre IV(323-316 av. J.-C.), lAnaktoron, palais o avait lieu linitiation la premire tape des mystres (Ier s. ap. J.-C.), la TholosdArsino (ou Arsinoeion), offrande aux Grands Dieux (288-281 av. J.-C.), leTemenos, vaste difice de marbre quioccupait une place centrale dans le culte des Grands Dieux (vers 340 av. J.-C.),le Sanctuaire o avait lieu lEpopteia,deuxime tape de linitiation (325-150 av. J.-C.), la Stoa, portique qui servait loger les visiteurs du sanctuaire (1re moiti du IIIe s. av. J.-C.), et le Monument de la Victoire, o tait installe la statue de la Victoire deSamothrace, la proue dun navire (dbut du IIe s. av. J.-C.). Le Muse archologique (tl. 25510-41.474), qui expose des trouvaillesimportantes faites sur le site. La basilique palochrtienne trois nefs, des Ve-VIe s., dont subsistent quelques traces des fondations. Les fortifications mdivales des Gateluzzi (1431-1433). Les tours surplombent une colline dominant la mer.

    Manifestations La fte dAgia Paraskevi (sainte Paraskevi), le 26 juillet.

    Activits Baignade sur les diffrentes plages de la rgion.

    Ano Karyotes -Kato Karyotes 7

    Non loin des contreforts du mont Saos, dans une rgion trs boise, se trouvent les deux villages de Ano et Kato Karyotes. Les habitants sy font

    rares. 10 km et 8,5 km respectivement au NE de Chora.

    Therma 8Ce nom vient des sources chaudes soufres de la rgion, connues pour leurs vertus ds lpoque byzantine. Toute la zone est plante de platanes, chtaigniers, arbousiers et myrtes (notamment dans la valle du fleuve Fonias, o il y a plusieurs petits lacs, les vathres). Des bateaux partent du petit port pour des excur-sions le long des ctes sud de l le. 12 km au NE de Chora.

    39. La statue de marbre de la Victoire de Samothrace, actuellement au muse du Louvre.

    SAM

    OTH

    RACE

    km

  • 40. Samothrace. Le sanctuaire des Grands Dieux, o se droulaient les Mystres des Cabires.

    45

    SAM

    OTH

    RACE

  • A voir La Gria Vathra, trs belle rgion, riche en eaux vives et en vgtation. Le site archologique, sur une petite colline, au lieu-dit Keramidaria. Le monastre Metamorfosi tou Sotira (Transfiguration), dont subsiste une portion de lglise, en ruine. Ctait une dpendance du monastre Iviron du mont Athos. Les formations gologiques au lieu-dit Tis Grias ta Pania, les plages de Giali et Vato ainsi que la cataracte de Kremasta Nera, en bateau dexcursion, au SE de l le.

    Manifestations La fte dAnalipsi (Ascension) et la fte de Pa-nagia, le 15 aot.

    Activits alnothrapie aux sources de Therma (tl. 25510-98.229), dans un centre dhydrothra-pie o lon soigne larthrite, les affections der-matologiques et gyncologiques, lostopathie, etc.; on y boit aussi leau pour soigner le foie, les reins, etc. Trekking vers le sommet Fengari du mont Saos. Escalade et canyoning.

    47

    Baignade sur les plages de la rgion, et par bateau, aux plages de Giali et Vato.

    A lest

    Ano Meria 9Cest un complexe form des petits villages dIsomata, Mnimoria, Rempoutsadika et Kerasia, 18,5 km lest de Chora.

    A voir La valle et les cataractes du cours du Fonias. La tour mdivale du Fonias, datant des Gateluzzi, prs de lembouchure de la rivire. La chapelle Agia Paraskevi (Ste-Paraskevi), sur la cte.

    Activits Baignade Kipoi et sur les plages de la rgion. Il vaut la peine de remonter pied le long

    des berges du Fonias jusquaux cataractes. La premire (Kleidosi) est accessible en 45 mn. On peut se baigner dans le lac, puis poursuivre vers la deuxime cataracte (on y est en 30 mn), mais le trajet est plus difficile. Pour arriver aux suivantes, il faut tre quip et pratiquer lalpi-nisme.

    A louest

    Kamariotissa 10Cest le port de l le, qui connat une relative affluence touristique. Parmi les choses voir figurent lglise Panagia Kamariotissa, dont la fte renomme a lieu le jeudi aprs Pques; la petite lagune dAgios Andreas et la petite glise du mme nom prs du biotope humide; le parc olien. 5 km louest de Chora.

    Tlphones utiles (+30) Capitainerie: 25510-41.305

    42. Paysage typique du Nord de Samothrace.

    41. Lun des lacs caractristiques (vathres) du mont Saos, Samothrace.

    SAM

    OTH

    RACE

  • Supervisionde la publication:

    Coordinationde la publication:

    Texte grec:

    Traduction:

    Rvisiondu texte franais:

    Supervision artistique:

    Mise en page Epreuves couleurs:

    Mise en page en franais:

    Photographies:

    Traitement des photos:

    Cartes:

    Impression:

    ISBN:

    Copyright:

    ANGELA VARELA Directrice du marketing et de la publicit

    ELENI MITRAKIResponsable de la section des publicationset des moyens audiovisuels

    YANNIS RAGOS

    FABIENNE VOGIN

    VASILIKI RAFTOPOULOU

    KATERINA KOUREBANA MARIA MANDREKA

    V+O COMMUNICATION

    LTH advertising

    Couverture, 2, 28: P. MATSOUKA 14: E. BELLIYIANNI 11: A. BONETTI 23: G. CHANDRINOS 15: G. FAFALIS 19, 27: FOTOKINISI 22, 38, 40: N. KONTOS 17: K. KOUZOUNI 41: A. MAGOULAS 1: N. MARKOU 18: G. POULOPOULOS 3, 9, 32: B. SFYRAS 4, 12, 13, 20, 21, 24, 25, 26, 29, 30, 31, 33, 34, 35,36 : Y. SKOULAS 8: P. STOLIS 5, 6, 7, 11, 37, 39, 42: ARCHIVES ONHT

    KATERINA KOUZOUNI

    GEODATA S.A.

    BIBLIOSYNERGATIKI S.A.

    978-960-534-052-0

    OFFICE NATIONAL HELLENIQUE DU TOURISME

    PUBLICATION GRATUITE

    OFFICE NATIONAL HELLENIQUE DU TOURISME www.visitgreece.gr

    PUBLICATION:OFFICE NATIONAL HELLENIQUE DU TOURISME

    Novembre 2012