FRA 12nisa

of 55/55
Dodécanèse www.visitgreece.gr OFFICE NATIONAL HELLENIQUE DU TOURISME OFFICE NATIONAL HELLENIQUE DU TOURISME DODECANESE PUBLICATION GRATUITE
  • date post

    19-Dec-2015
  • Category

    Documents

  • view

    28
  • download

    11

Embed Size (px)

description

Greek Islands, French version

Transcript of FRA 12nisa

  • Dodcansewww.visitgreece.gr

    OFFICE NATIONAL HELLENIQUE DU TOURISME OFFICE NATIONAL HELLENIQUE DU TOURISMEDoDe

    canese

    FREE

    COPY

    PUBLICA

    TION

    GRATUITE

    OPUSCOLO

    GRATUIT

    O

    EJEMPLA

    R

    GRATUIT

    O

    GRATIS-

    AUSGAB

    E

    ITA

    ESP

    FRA

  • TABLE DES MATIERES

    8696

    14

    64

    12

    60

    04

    527244

    16

    68

    24

    34

    100

    Couverture. En voguant vers llot inhabit dArmathia, prs de Kasos.1. Les beaux galets, lment indissociable de la tradition du Dodcanse.

    Patmos Kos Chalki

    Agathonisi Astypalaia Rhodes

    Leipsoi (Lipsi) Nisyros Karpathos

    Leros Tilos Kasos

    Kalymnos SymiKastellorizo(Megisti)

  • DODECANESE

    Larchipel du Dodcanse se situe dans le Sud-Est de la mer Ege, la rgion la plus ensoleille de Grce. Il est compos de douze les principales (do son nom en grec) et dun grand nombre dautres plus petites, chacune dote de sa propre personnalit. Plages enchanteresses, sites archologiques de grande valeur historique, monuments byzantins et mdivaux imposants, localits traditionnelles et chantillons darchitecture tmoignant de la prsence italienne agrmentent leur physionomie et fontde ces les lune des destinations les plus frquentespar les touristes en Mditerrane. Au premier rang, deux des plus grandes et les plus populaires, Rhodes (Rodos) et Kos. Karpathos, Patmos, Leros, Symi, Kalymnos et Astypalaia, bien quaccueillant galement beaucoup de touristes, ont russi conserver leur image traditionnelle.Les les plus petites et moins dveloppes, Tilos, Nisyros, Leipsoi, Chalki, Kasos, Kastellorizo, Agathonisi, Telendos et Pserimos soffrent des vacances plus tranquilles. Elles sont riches dune longue histoire. Aprs avoir subi les incursions des pirates et vcu la domination des chevaliersde lOrdre de Saint-Jean, des Turcs et des Italiens, elles ont t rattaches la Grce en 1948.

    2. Les plages magiques du Dodcansesont lun des principaux atouts qui attirentchaque anne les touristes par milliers.

  • 5PATM

    OS

    atmos est connue comme l le de lApocalypse ou la Jrusalem de la mer Ege, parce que cest dans une grotte de cette le que Jean (Ioannis), disciple du Christ, exil dans l le par lem-pereur romain Domitien en lan 95, rdigea lApocalypse, le dernier livre du Nouveau Testament.

    La grotte de lApocalypse, comme on lappelle aujourdhui, est lune des grottes les plus charges dhistoire et les plus belles de Grce. Lle fut habite ds la Prhistoire et devint un lieu dexil lpoque romaine. En 1088, le moine Christodoulos fonda le monastre Agios Ioannis o Theologos (St-Jean le Thologien). L le connut alors un grand essor. Cest vers la fin du XVIe et au dbut du XVIIe s. que fu-rent construites les premires maisons de matre aussi bien que lEcole de Patmos, qui date de 1713. L le a t officiellement rattache la Grce en 1948. Elle fait 34 km2 de superficie, a 63 km de ctes et 3.000 habitants.

    Chora 1Localit traditionnelle, construite autour du monastre Agios Ioannis o Theologos. Cest lun des ensembles mdivaux les plus beaux et les mieux conservs de la mer Ege. Les maisons aux hautes fentres, serres lune contre lautre, dessinent un ddale de ruelles dalles o se cachent des dizaines dglises du XVe au XVIIe s. Elles sont en pierre de Petrokopio et de Manolakas, et les toits sont faits de bois de cyprs avec des couches dune sorte de buisson qui pousse dans l le et sappelle astivi, dalgues et de terre. 4,5 km au sud de Skala, le port de l le.

    Promenades en ville Limpressionnant monastre-forteresse Agios Ioannis o Theologos, fond en 1088 par le moine Christodoulos grce une donation de lempereur byzantin Alexis Ier Comnne. Le muse-sacristie, considr comme le plus grand muse de la mer Ege, est remarquable. On y verra le parchemin du codex porphyre (fin

    du Ve-dbut du VIe s.) et le chrysobulle dAlexis Comnne (1088). La bibliothque du monas-tre est exceptionnelle. Elle contient environ 1.200 manuscrits, plus de 13.000 documents et plus de 4.500 incunables. Il existe au sein du complexe du monastre un atelier de conserva-tion et de restauration des uvres de peinture. La grotte de lApocalypse, mi-chemin entre Chora et Skala. Devant lentre se trouve lglise Agia Anna, restaure au XVe s. LEcole de Patmos, au mme endroit que la grotte. Fonde en 1713, elle devint un centre intellectuel des Grecs durant la domination ot-tomane, notamment pendant la Guerre dInd-pendance de 1821. Cest encore aujourdhui une cole religieuse agre par lEtat. Lglise Panagia Diasozousa, de 1599, en-toure de parterres de fleurs, de grands pal-miers, de lauriers, couverte de coupoles blanches et flanque dun clocher de pierre. La maison dun des fondateurs de la Socit

    PATMOS

    5. La Vision de saint Jean (uvre du peintre Thomas Vathas, 1596), dans la grotte de lApocalypse.

    4. Vue de lintrieur du monastre Agios Ioannis Theologos.

    3. Skala, le port de Patmos, et, au fond, Chora.

    P

  • 7PATM

    OSen bord de mer, les localits de Vagia, Livadi

    ( lest) et Lefkes ( louest). 9 km au nord de Chora.

    A voir Lglise Evangelismos (Annonciation),sur la route, sur une petite place. La plage de Lampi, aux galets de plusieurs couleurs. Livadi Kalogiron, avec danciens btiments monastiques, et Agios Nikolaos (XIe-XIIe s.), 3 km au NO, parmi les plus anciennesglises de l le.

    Skala 3Le port de l le se trouve dans une troite baie na-turelle en forme de col divisant l le presque en deux. Au XVIIe s., il ny avait pas de maisons dans le port, seulement quelques entrepts: en raison des incursions des pirates, les habitants vivaient Chora. Vers la fin du XIXe s., le port se dvelop-pa et devint pendant la domination italienne un centre administratif, lorsque furent construites la garnison italienne, la poste et la douane. Aprs

    le rattachement de l le la Grce, de trs beaux btiments noclassiques, encore habits au-jourdhui ou transforms en magasins, furent construits dans le port. 4,5 km au nord de Chora.

    A voir Petrokaravo, petite le riche de lgendes et de traditions, qui a la silhouette dun bateau renvers suivi de deux barques. On dit que cest un bateau de pirates qui fut ptrifi grce aux prires du moine Christodoulos. Kastelli, le sommet de la petite colline qui surplombe Skala, o lon peut monter pied.La vue est splendide. On peut aussi y voir les vestiges de lancien chef-lieu de l le. Les glises Agia Paraskevi, Agia Aikaterini et Panagia tis Koumanas (1780).

    Vers le sud

    Groikos 4Connu dans lAntiquit sous le nom dAgroikia, cette localit balnaire est situe dans une pe-tite valle assez verdoyante. La baie paisible et

    des Amis (socit secrte durant la Guerre dIn-dpendance), Emmanuel Xanthos. La maison de matre Nikolaidis (XVIIe-XVIIIe s.), qui expose des trouvailles archologiques et des documents photographiques relatant lhis-toire de l le. Le muse dArt populaire, dans la maison de matre Simantiris (XVIIe s.), qui abrite des usten-siles utilitaires ou dcoratifs, des objets prcieux familiaux et domestiques.

    Excursions dans lle Vers le nord

    Kampos 2Pano Kampos est un village continental, et Kato Kampos une petite localit de bord de mer, as-sez verdoyante, avec des jardins, des arbres frui-tiers, des oliviers, des pins, des eucalyptus et des tamaris jusqu sa plage sablonneuse, trs fr-quente. Prs de Kampos se trouvent galement,

    6. Vue panoramique de Skala.

    PATMOS - LIPSI

    PATMOS - LEROS

    MIKONOS - PATMOS

    !P

    !

    "T

    !P

    !

    !

    !

    !

    HORA

    Kabos

    Skala

    Grikos

    Livadi

    Lefkes Vaya

    Arki

    Mersini

    LakaHohlakas

    Petra

    Meloy

    AgriolivadoKabos

    Ambelakia

    KapsaliasmenaLimnari

    Kavos Germanou

    Psili Ammos

    !

    !

    !

    !

    BALAMOU

    PRASONISSI

    ANIDROSPETROKARAVO

    MANOLI

    HILIOMODI

    TRAGONISSI

    PATMOS KALOVOLOS

    ARKI

    MAKRONISSI

    STROGILI

    MARATHIAGRELOUSSA

    REFOULIA

    LIPSI

    MAKRONISSI

    0 2.5 51.25

    PETROKARAVO

    ANIDROS

    N[

    km

  • 9PATM

    OS

    laki. Enfin, la petite le de Marathi a aussi une belle plage borde de lentisques et de tamaris.

    Manifestations Festival de musique sacre Skala, en sep-tembre. La crmonie du Niptiras (Lavement des pieds), spectacle unique qui reconstitue la Cne, Pques. Le jour de Pques, on peut suivre lEvan-gile de la Rsurrection en sept langues.

    Activits Baignade sur la belle plage de sable de Groikos, sur celles de Petra, Vagia, mais aussi Lampi, Kampos, Agriolivado, Mel et Lefkes. Depuis Livadi Delapothitou jusquaux endroits dserts de Kavo Geranos, on trouvera une cte dente-le faite de petites criques, de mme que dans la baie pittoresque de Chochlakas. Mais la meilleure plage de sable reste celle de Psili Ammos (acces-sible pied ou en petit bateau). Pche sous-marine.

    Plonge. Voile. Balades en bateau vers les nombreux lots alen-tour (Sklava, Chiliomodi, Anydro, etc.). Camping Skala (Mel).

    Tlphones utiles (+30)

    Municipalit: 22473-60.300 Bureau dinformations touristiques: 22470-31.666 Centre mdical: 22473-60.000 Capitainerie: 22470-34.131, 22470-31.231

    Muses-Sites archologiques

    Maison Nikoladis: 22470-32.709 Muse dArt populaire: 22470-31.360 Grotte de lApocalypse: 22470-31.234 Monastre Agios Ioannis:22470-20.800

    Site web: www.patmos.gov.gr

    ferme, borde dune plage de sable plante de tamaris, ressemble davantage un lac, avec de-vant elle Tragonisi et, sur les cts, deux petites presqules. 4,5 km au SE de Chora.

    A voir Le rocher de Kallikatsous, surtout laprs-midi, quand la falaise ctire devient orange et que lon peut distinguer les escaliers qui y sont creuss. Ce fut un lieu de culte ds lAntiquit.

    Iles voisinesArkoi (ou Arkioi) 5

    Chapelet dles couvertes dune vgtation de buis-sons et de quelques arbres, lest de Patmos et au nord de Leipsoi. Dans la plus grande se trouve la localit du mme nom. De vieilles maisons de pierre, dautres chaules et quelques-unes nou-velles, de petites tavernes pittoresques composent le dcor. On peut se baigner sur des plages bor-des de lentisques et de tamaris, comme Lim-nari, Kapsaliasmenos, Tiganakia, Patelia et Ampe-

    7. Instantan du rituel du Lavement des pieds, le Jeudi saint, sur la place Xanthou Chora. 8. La plage de Kampos. 9. Le port Arkoi.

  • 11

    PATM

    OS10. Vue arienne du monastre-forteresse Agios Ioannis Theologos,

    cern par les maisons de Chora. Au fond, Skala.

  • 13

    AGATHONISI

    AGATHONISI

    11. Le port dAgios Georgios Agathonisi, labri des vents.

    Megalo Chorio 1Cest la plus grande et la plus ancienne localit de l le. Larchitecture de ses maisons est particu-lire, avec un mur de pierre qui les entoure et de grandes portes. Vers lest, on verra les Dmes, constructions du XIe s. o lon entreposait sans doute des aliments. Les deux autres agglom-rations, Mikro Chorio et Agios Georgios, ont trs peu dhabitants.

    Manifestations Ftes le 27 juillet (la saint Panteleimonas) et le 15 aot. On offre aux visiteurs du pain cuit au four bois, de la viande locale et des gteaux. Le rite de Klidonas.

    Activits Pour se baigner, on prfrera Spilia, Gadoura-vlakos, la plage de Tsagkari et la baie de Poros.

    Tlphones utiles (+30) Municipalit dAgathonisi: 22470-29.009 Police: 22470-29.029 Association des propritaires de chambres louer de Leros, Leipsoi et Agathonisi: 22470-22.765 Capitainerie de Patmos: 22470-34.131, 22470-31.231 Dispensaire mdical de campagne: 22470-29.049

    Site web: www.agathonisi.gr

    12. Scnes de vie quotidienne paisible Agathonisi.

    est la plus septentrionale des les du Dodcanse. Elle comporte trois localits (Agios Georgios, Megalo Chorio et Mikro Chorio), remarquables par larchitecture traditionnelle des maisons aux trs beaux jardins. Elle fait seulement 14 km2, a 32 km de ctes et une population de 200 ha-

    bitants. Agathonisi est un cosystme important et sensible qui fait partie, avec les les voisines, de la zone protge Natura, car cest un prcieux refuge doiseaux rares. Elle est relie par bateau avec les les de Patmos, Leros, Leipsoi, Samos et Chios.

    C

    AGATHONISSI - ARKI

    AGATHONISSI - SAMOS

    !

    !P!

    Megalo HorioMikro Horio

    Agios GeorgiosPoros

    Gaidouravlakos Tsagari

    ! KATSAGANI

    STROGILI

    AGATHONISSI

    NERONISSI

    KOUNELONISSI

    PITTA

    0 2 41

    N[

    km

  • 15

    LEIPSO

    ILEIPSOI (Lipsi)

    13. La localit de Leipsoi, o se dtache lglise Agios Ioannis Theologos.

    Leipsoi (agglomration) 1La seule agglomration de Leipsoi est construite sur la colline o Lios le Crtois btit la pre-mire maison, et elle stend jusquau port.

    A voir La trs belle glise Agios Ioanniso Theologos (St-Jean le Thologien), ct de la place o se trouvent la mairie etle muse. Elle possde une icne de Panagia Mavri (Vierge Noire) de 1500. Le Muse ecclsiastique et dArtpopulaire, qui expose des objets prcieuxecclsiastiques et une petite collectionarchologique. Le monastre Panagia tou Charou, 1,5 km de lagglomration de Leipsoi.Il possde la seule icne en Grce o la Vierge ne tient pas lEnfant Jsus mais le Christ crucifi. Le monastre et licne datent de 1600.

    Manifestations Le 23 aot (neuf jours aprs la Dormition), la fte de Panagia tou Charou est loccasion dune grande fte Leipsoi. En aot, pendant trois jours, la fte du vin.

    Activits Trekking sur le Monopati tis Koimisis (Sentier de la Dormition) et sur bien dautres. Plonge, pche et pche sous-marine. Promenades en bateau vers Makronisi, Chochlakoura et Aspronisi, o lon dcouvre de trs belles formations de grottes et de rochers. Baignade sur les plages de Lientou, Kampos, Elena, Katsadia, Papantria, Chochlakoura, Platys Gialos, Monodentri et Tourkomnima.

    Les les alentourLeipsoi est entoure de nombreux lots. Parmi eux se distinguent Makronisi et Fragko au SO, Refoulia au NO, Aspronisia lest et Kalapodia au SE.

    Tlphones utiles (+30) Municipalit: 22470-41.010, 22470-41.209 Office du tourisme: 22470-41.185 Commissariat: 22470-41.222 Capitainerie: 22470-41.133 Dispensaire mdical de campagne: 22470-41.204

    Site web: www.lipsi-island.gr

    ette le est tout fait indique pour passer des vacances tranquilles, dans un paysage et parmi des gens qui offrent gnreusement la paix intrieure. Cest pourquoi les habitants disent que cest peut-tre le pays et non Calypso qui sduisit Ulysse, quand il choua l, drout de son

    chemin lors de son retour vers Ithaque.Leipsoi se situe dans la partie nord du Dodcanse, entre Patmos et Leros. Cest la plus importante dun chapelet de vingt les et lots qui prsentent un grand intrt du point de vue environnemental (ils font partie du rseau Natura). Elle fut habite ds lpoque prhistorique. Lagglomration actuelle a t fonde en 1669 par un Crtois nomm Ilias. Elle a t rattache la Grce en 1948. Elle fait 16 km et a 35 km de ctes et 700 habitants. Elle est relie par bateau avec le port de Leros et avec Patmos.

    PATMOS - LIPSI

    LIPSI - LEROS

    !P

    Lipsi

    Platis Yalos

    Monodendri

    TourkomnimaElen

    aKa

    bos Lientou

    Papadria KatsadiaHohlakoura

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    MEGALO ASPRONISSI

    MAKRI ASPRONISSI

    MIKRO ASPRONISSI

    KOULOURA

    NOTIA ASPRA

    LIRA

    PAPLOMA

    HALAVRA

    PSOMOS

    STAVRIPILAFIKAPARI

    PIATO

    LIPSI

    MAKRONISSI

    FRAGOS

    REFOULIA

    0 1 20.5

    N[

    C

    km

  • 17

    LERO

    SAgia Marina 1Chef-lieu de Leros, construit dans la baie du mme nom, ctait le port de l le avant Lakki. Il se compose des agglomrations dAgia Mari-na, Platanos (le plus ancien quartier de Leros) et Panteli (avec une petite plage), qui se carac-trisent par les vieilles maisons de matre aux balcons de pierre ou de bois, les murets chauls et les ruelles troites et pittoresques. Dun ct de la ville se trouve le Brouzi, lancienne garni-son romaine, o subsistent de belles mosaques, des constructions votes et les vestiges dun aqueduc, qui fut utilis jusquen 1988 comme chantier naval. De lautre ct se trouve le mou-lin vent historique, qui semble flotter sur leau. Agia Marina attire le plus grand nombre de visi-teurs, car cest l que se trouvent les nombreux bars, caftrias, tavernes et cafs.

    Promenades en ville Platanos, o se trouvent notamment les mai-sons de matre Kondioglou (avec des objets prcieux du XIXe s.) et Antonellos. Le Muse archologique, dans une maison noclassique de 1882. Il prsente notamment des trouvailles de lpoque prhistorique, des c-ramiques de lpoque gomtrique la priode ro-

    maine ainsi que des trouvailles palochrtiennes. Le chteau de Panagia (Panteliou), derrire les cinq moulins vent, au sommet de la colline dApityki. Il date du milieu de lpoque byzantine. Sur son flanc occidental se dresse lglise de Panagia (XVIIe s.), qui possde une iconostase dore et de vieilles fresques. Elle abrite aussi un Muse ecclsiastique qui expose des objets sacrs et des icnes. Excursions dans lle Vers le nord

    Krithoni 2Entre Agia Marina et Alinta. Sem de chapelles et de belles maisons, Krithoni semble accro-ch la colline verdoyante, avec ses htels, ses chambres louer et ses magasins. Pour se bai-gner, on peut aller sur la plage du mme nom, aux eaux peu profondes. Environ 1,5 km au NO de Platanos.

    Alinta 3Cest lendroit le plus touristique de l le, qui se dploie dans un paysage de verdure, prs de Pla-tanos. Vers louest se trouve la plage de Kokkali,

    ans la mythologie, cest l le dArtmis, desse des bois et de la chasse. Cest lendroit idal pour des vacances tranquilles, avec sa belle architecture italienne, ses plages trs propres et limposante forteresse de Panagia sur la hauteur dApityki. Baies labri du vent, collines, pi-

    ndes et oliveraies, petites plaines bien arroses compltent le tableau. Son histoire commence au Nolithique. Dans lAntiquit, elle fit partie de lespace ionien; lpoque palochrtienne (Ve-VIIe s.) vit apparatre les localits en bord de mer. De 1309 1522, l le vcut sous la domination des chevaliers de Saint-Jean, qui la cdrent aux Turcs. En 1912 commena la domination italienne. Les Italiens mi-rent en valeur la position stratgique de l le aussi bien que son port naturel. Leros a t rattache la Grce en 1948 et a servi comme lieu dexil pendant la guerre civile grecque et sous la dictature (1967-1974). Elle fait 54 km2 de superficie, a 71 km de ctes et 8.500 habitants. L le est relie par bateau avec Le Pire, les les du Nord et de lEst de la mer Ege et plusieurs les du Dodcanse. Elle est aussi relie par avion avec Athnes.

    LEROS

    14. Le chteau de Panagia domine la colline aride qui surplombe Platanos.

    15. Vue de Krithoni.

    D

  • 19

    LERO

    S

    avec la chapelle Agios Konstantinos. Plus au sud, aprs avoir dpass le golfe de Gourna, on d-couvrira la chapelle Panagia Gourlomata, qui est lglise mdivale la plus importante de l le (prs du lieu-dit Drymonas). 3 km au NO de Platanos.

    A voir Le muse dArt populaire et dHistoire, dans la tour Beleni (sur la plage du village), construite entre 1925 et 1927. Il expose des objets dart populaire et des pices historiques voquant la vie de l le. Les monastres Agioi Saranta et Agios Sofronios.

    Partheni 4Situ dans une valle fertile, Partheni est habit depuis lAntiquit. On a trouv sur une hauteur louest de laroport des vestiges de lenceinte du temple dArtmis, datant du VIIIe ou du VIIe s. av. J.-C. Selon le mythe, cest l quArtmis envoya les Mlagrides (surs de Mlagre),

    quelle mtamorphosa en oiseaux et exila Le-ros parce quelles pleuraient trop la perte de leur frre. 8 km au NO de Platanos.

    A voir Lglise Agia Kioura, au nord, prs de la baie de Partheni. Les fresques lintrieur ont

    t ralises par des prisonniers politiques au cours des annes 1967-1974. Agios Isidoros (4 km au sud), tout prs de la plage de Kokkali, au centre de la cte ouest de Leros, construit sur un lot 50 m du rivage. A ct du rocher se distinguent les vestiges dun temple ancien.

    Vers le sud

    Lakki 5Charmante localit organise leuropenne, avec des ranges deucalyptus et dimposantes maisons de style italien: cette baie pittoresque fut en effet transforme en ville sous la domi-

    nation italienne (1930-1936). Lakki est le plus grand port naturel de la Mditerrane orientale. Son golfe fut jadis un marcage. Les Italiens plantrent les eucalyptus pour drainer leau et construire la base navale et la base dhydravions. 4 km au sud de Platanos.

    Promenades en ville Le march, avec la tour de lHorloge. La douane. Lglise catholique Agios Nikolaos, aujourdhui orthodoxe. Limmeuble de lAdministration navale. Le cinma-thtre, qui vit fonctionner le pre-mier appareil de projection cinmatographique

    16. Lakki, principal port de Leros, lun des plus srs de la Mditerrane.

    17 . Leros: lglise Agios Isidoros.

    FARMAKONISSI

    N[

    LEVITHA

    MAVRIAGLAROS

    KINAROS

    0 2.5 51.25

    0 2.5 51.25

    0 2.5 51.25Kilometers

    LIPSI - LEROS

    PATMOS - LEROS

    LEROS KALIMNOS

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !P!

    !

    !

    !

    Agia Marina

    Gourna

    Kamara

    Partheni

    Alida

    Drimonas

    Kserokabos

    Laki

    Temenia

    Krithoni

    Vourlidi

    Vromolithos

    Blefoutis

    Ag. Spiridonas

    Ag. Kioura

    Krifos

    Merikia

    MIKRO GLARONISSI

    LERIKO

    STROGILOTRIPITI

    PIGANOUSSA

    LEROS

    FARADONISSIA

    ARCHANGELOS

    KALIMNOS0 2 41

    km km

    km

  • 21

    LERO

    S

    Alinta ou par bateau. De mme, on peut aller en bateau dexcursion jusqu llot Archangelos (au nord). Plonge dans les fonds marins jonchs dpaves de navires et davions de la Deuxime Guerre mondiale. Il y a des centres de plonge Krithoni et Xirokampos. Pche et pche sous-marine. Trekking, de Platanos au chteau de Panagia (Panteliou) et de Lakki Xirokampos et Patella. Sports nautiques: ski nautique, planche

    voile, jet ski. Vlo. Promenades en barque Trypiti, o il y a deux petites plages de sable, Strongyli, Patelidi, Fa-radonisia et Panteli. Camping organis Xirokampos.

    Les les alentourKinaros - Levitha - FarmakonisiLes deux premires se trouvent au SO de Leros, la troisime au NE. Toutes trois sont rputes pour leurs criques denteles trs tranquilles, aux eaux transparentes.

    Tlphones utiles (+30)

    Municipalit: 22473-60.200 Bureau dinformations touristiques: 22470-23.058 Police: 22470-22.222 Capitainerie: 22470-23.256, 22470-22.224 Hpital ( Lakki): 22470-23.251 Taxis: 22470-23.070 Aroport: 22470-22.777 Muse archologique dAgia Marina: 22470-24.775

    Site web: www.leros.gr

    en Grce. Le monument (sur la cte) commmorant le naufrage du contretorpilleur grec Vasilissa Olga lors de lattaque de laviation allemande le 26 septembre 1943. Le muse-tunnel (muse de la Guerre), dans la rgion de Merikia. Pendant la Seconde Guerre mondiale, ce fut un refuge et un poste chirurgi-cal. Aujourdhui, sur linitiative de la municipa-lit, des objets de cette poque sont exposs et un documentaire relatant la bataille de Leros en 1943 est projet sur un cran. Lglise Agios Ioannis o Theologos (au NO de la ville), du XIIe s., avec des fresques murales du XIIe-XIIIe s.

    Xirokampos 6Village situ au bord de leau, avec vue sur Kalymnos et Glaronisia. La vgtation, sur les versants environnants, est faite de buissons. La valle dessine une plaine couverte doliviers et de cyprs. 8,5 km au sud de Platanos.

    A voir Le chteau de Lepidon, sur une hauteur, vieux de 2.500 ans. Lglise Panagia Kavouradaina, lextrmit du fjord naturel de Xirokampos,

    coince entre deux grands rochers qui forment son toit. On pense quelle fut commande en 1796 aux artisans de Leros par un pcheur de Kalymnos. La vieille icne se trouve aujourdhui au Muse ecclsiastique du chteau de Leros.

    Manifestations La coutume des Kamouzeles, au carnaval, avec des personnages masqus et improvisation de pomes moqueurs. Les Boulafenteia, en lhonneur de Boulafen-tis, cardiochirurgien originaire de Leros, pendant la premire quinzaine daot. Manifestations en souvenir du naufrage du contretorpilleur Vasilissa Olga, le 26 sep-tembre. Fte de Panagia Kavouradaina, le 8 aot. Fte du vin, dans les dix premiers jours du mois daot. Fte populaire dAgia Marina, le 17 juillet, et de Panagia, le 15 aot, lglise de Panagia tou Kas-trou (du chteau), protectrice de l le.

    Activits Baignade sur les plages dAgia Marina, Kritho-ni, Alinta, Agios Stefanos, Rina, Agia Kioura, Ble-foutis, Koulouki, Merikia, Vromolithos et Vourlidi. On atteint la baie de Kryfos en marchant depuis

    20. Leros, destination rve des plongeurs.

    21. La fte du vinest lun des vnements les plus courus de Leros.

    18. Panagia Kavouradaina: licne de Panagia(Vierge) dans une carapace de crabe.

    19. Panteli, localit de pcheursaux infrastructures touristiques dveloppes.

  • 23

    LERO

    S

    22. Leros: Agia Marina et, au fond, Krithoni et Alinta.

  • 25

    KALYMNOS

    KALYMNOS

    est la quatrime le du Dodcanse par la taille, avec 111 km, 96 km de ctes et 17.000 habi-tants. On lappelle l le des pcheurs dponge, cette activit stant fortement dveloppe au XIXe s. Depuis la Seconde Guerre mondiale, Kalymnos est rest le seul endroit de Grce o

    lon pche les ponges, qui sont exportes en Grce et ltranger. Dans lAntiquit, elle tait connue, avec Leros, sous le nom dles Kalydnai. On pense que ses premiers habitants furent des Cariens venus dAsie mineure. En 1306, elle fut conquise par les chevaliers de Rhodes, qui la cdrent aux Ottomans en 1522; puis elle passa sous domination italienne (1912-1948), avant dtre rattache la Grce. Au-jourdhui, cest une destination universellement connue pour passer des vacances en exerant des ac-tivits originales comme lescalade, la plonge, le trekking en montagne et la splologie.L le est relie Athnes par avion, et par bateau avec le port du Pire et celui de Rhodes, mais aussi avec les autres les du Dodcanse par de frquentes liaisons domestiques. Elle est aussi relie par ba-teau avec les Cyclades et Samos, et, en t, avec Chios, Mytilne et Thessalonique.

    Kalymnos ou Pothia 1Chef-lieu et port de l le. Il compte environ 10.000 habitants et stend en amphithtre au pied et sur les versants de deux collines et dans la valle qui les spare. Lagglomration conserve une remarquable architecture, avec des mai-sons de matre un ou deux tages, blanches ou ocres, aux portes et fentres peintes.

    Promenades en ville La maison de matre Vouvalis (XIXe s.), mai-son du marchand dponges le plus clbre, bien-faiteur de l le. Le Muse archologique, ct de la mai-son de matre Vouvalis, qui retrace le parcours historique et culturel de l le. Il expose des trou-vailles remontant jusqu la Prhistoire, des c-ramiques, des inscriptions, des bronzes et des marbres, des vases en terre cuite, des statuettes, des outils, des objets de culte et dartisanat, mais aussi des tmoignages des poques palochr-tienne, byzantine et postbyzantine. Ne man-quez pas de voir le kouros vtu (530 av. J.-C.), la statue gante (3 m) dAsclpios (IIe s. av. J.-C., conserve jusqu la taille) et la statue de bronze de la Dame de Kalymnos.

    Le Muse naval et dArt populaire, essen-tiellement consacr la vie et aux coutumes des pcheurs dponge. LEparcheio (ancien btiment administratif), la Mairie et le Centre culturel, avec la biblio-thque de Kalymnos. Lglise Sotiras Christos (1861), avec une coupole en argent et une iconostase de marbre due au sculpteur Giannoulis Chalepas, et lglise Agios Nikolaos (1860-1890), avec une icono-stase de marbre provenant de Smyrne, en Asie Mineure. Le chteau de Chrysocheria, construit au XVe s. par les chevaliers de Saint-Jean. On verra lintrieur des vestiges des glises Agios Georgios et Panagia Chrysochera, trois cussons de che-valiers (sur les murs) et dautres constructions. Lglise Agios Savvas, surplombant la ville, avec de prcieuses fresques et une vue panora-mique sur le port et la ville. Kalymniko Spiti, petit muse dArt popu-laire sur la route vers Vothynoi, 1,5 km au SO. Le muse priv Valsamidis des Trouvailles maritimes, dans la localit de Vlychadia, en bord de mer, 6 km au SO. La grotte ton Epta Parthenon (des Sept Vierges) ou grotte des Nymphes. La grotte Kefala, orne dnormes stalactites.

    24. Lune des statues qui accueillentle visiteur sur le dbarcadre de Pothia.

    25. Le chteau de Chrysocheria.

    C23. Vue de Pothia. On aperoit le btiment italien de lancien Dioikitirio (btiment administratif).

  • 27

    KALYMNOS

    Excursions dans l leVers le sud

    Chorio 2Ancien chef-lieu de l le, construit par scurit une certaine distance de la mer, par crainte des pirates. Cette localit pittoresque et ses 3.000 habitants conservent vivantes les traditions de l le. 3 km au NO de Pothia.

    A voir Lglise de Panagia Charitomeni (1794), avec une impressionnante iconostase de bois sculpt et dor. Le Megalo Kastro (Grand Chteau, XIe s.) byzantin, transform et agrandi au XVe s.,qui fut le centre habit de l le. On verra lintrieur neuf glises avec des fresquesmurales des XVe et XVIe s. Il y a aussi une vueextraordinaire sur Chorio et Pothia.

    Lglise Profitis Ilias, au point culminantde l le, au-dessus de la forteresse. Lglise Christos tis Ierousalim (Christde Jrusalem, Ve s.), 500 m louest de lalocalit, construite avec des pierres ayant appartenu un temple dApollon antrieur. Dans le porche ont t trouves des statues datant de la priode hellnistique (IIe s. av. J.-C.). Les ruines de la cit antique (IVe s. av. J.-C.-IIe s. ap. J.-C.), au lieu-dit Damos, au nord de Chorio. Une rue dalle, des maisons, des ateliers et des puits creuss dans la roche ont t mis au jour.

    Panormos 3Localit de villgiature de 1.400 habitants, dans une rgion trs verte, avec de belles plages. Elle se situe dans la rgion de lancien Mesos Dimos (dme moyen), Damos. Non loin de l se trouve le lieu-dit Tsoukalario, o se trouvaient, semble-t-il, des ateliers de cramique. 5 km au NO de Pothia.

    Vathys 4Un coup de pinceau vert dans un paysage aride

    de rochers: tel est Vathys, avec sa valle fertile, consacre la culture des agrumes. Les maisons disperses dans la plaine se regroupent vers le fond de la baie ferme qui dessine un petit fjord. Lagglomration de Rina, qui se dployait sur les flancs des collines prs du port, fut dtruite au dbut du XVe s. par les pirates. 13 km au NE de Pothia.

    A voir Ellinika, lagglomration palochrtienne peut-tre la mieux conserve de lespace grec, o les constructions subsistent dans un tat impressionnant. Elle comprend aussi sixglises palochrtiennes, et dans la partie ouest se trouve lglise byzantine de Panagia Kyra-Chosti, qui contient de remarquables fresques du XIe au XIVe s. La forteresse hellnistique du IVe-IIIe s. av. J.-C. (au lieu dit Empolas, 3 km au NO), dont les pierres ont servi la construction,au VIe s. de notre re, de limposante basiliquepalochrtienne Taxiarchis. Lancienne acropole Stimenia (5 km

    26. La localit de Vathys.

    27. Liconostase de lglise Panagia Charitomeni.

    KALIMNOS - KOS

    LEROS - KALIMNOS

    ASTI

    PALE

    A KA

    LIM

    NO

    S!

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    !P

    !

    !

    !P

    !P

    "T!

    KALIMNOS

    VathisPanormosHorio

    EliesKamari

    Vlihadia

    MirtiesMassouri

    Arginoda

    Telendos

    Eborios

    Skalia

    Vothini

    ArgosPserimos

    Vlihadia

    Vathi

    Kantouni

    Arginodas

    GefiraTherma

    Platis YalosLinaria

    Melitsahas

    Palionissos

    Sikati

    Petroda

    Pezoda

    Drassoda

    Akti !

    !

    !

    !!

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    VASILIKI

    LIGIO

    KREVATI

    NEKROTHIKISARI

    PITTA

    ASPROPNIHTI

    AG. ANDREAS

    MEGALO GLARONISSI

    EPANO

    PRASONISSI LIMNIA

    PSERIMOS

    PLATI

    KALIMNOS

    NERA

    KALAVROS

    TELENDOS

    AG. KIRIAKI

    KALOLIMNOS

    KOS0 5 102.5

    N[

    km

  • 29

    KALYMNOS

    pas le chteau (Kastri), o subsistent des por-tions de murs cyclopens, et la tour. A 7 km environ au SE se trouve le village de Skalia, construit en amphithtre et offrant une belle vue sur Telendos et Kalavros. A 10 km au SE, la baie dArginontas offre un paysage impres-sionnant, avec de trs belles eaux, qui res-

    semble un fjord. 24 km au NO de Pothia.

    Iles voisinesTelendos 8

    Trs belle petite le qui respire la srnit. Elle fait 5 km et compte une soixantaine dhabitants. Elle est 700 m peine louest de Myrties (Kalymnos). Pendant lAntiquit et jusquau milieu du VIe s. de notre re, elle tait unie Kalymnos. On suppose que cest dans la rgion entre Kalymnos et Telendos que se trouvait le dme ancien de Mesos. Mais en 554, un puissant tremblement de terre provoqua des glissements de terrain, dtruisit les habitations et submergea cette zone intermdiaire. L le fut prospre lpoque palochrtienne (IVe-VIIe s.). Lunique agglomration est construite en face du dtroit qui la spare de Kalymnos. Dans la partie sud se trouve une belle pinde, avec des vestiges de maisons byzantines (Dmes). Il faut aussi voir la chapelle A-Giorgis pour profiter du coucher de soleil, la ncropole palochrtienne et le chteau dAgios Konstantinos. On peut se baigner Chochlakas, Plaka, Potha et Paradise. Lle se prte aussi la plonge sous-marine dans les vestiges de la cit ancienne entre Kalymnos et Telendos, au trekking, lescalade et la pche sous-marine. Telendos est relie par petit bateau avec la baie de Myrties (Kalymnos).

    au NO), utilise jusqu lpoque byzantine. Le monastre-forteresse de Panagia Kyra Psili, 6 km au nord, construit sur un pitonrocheux. Une partie de lglise est creuse dans la roche. Le 15 aot, jour de fte, lescellules hbergent des fidles. La grotte de Daskaleio, o ont t trouvs des objets prhistoriques. Laccs y estdifficile.

    Vers le nord

    Myrties 5Trs jolie localit qui tient son nom des nom-breux mriers qui poussent dans la rgion. Der-rire se dressent dimpressionnants rochers. La localit, de 200 habitants environ, se trouve exactement en face de l le de Telendos, et cest de l que partent les petits bateaux qui relient les deux les. Ne manquez pas de visiter la localit de Melitsacha, qui offre un trs beau coucher de soleil, et la trs intressante glise A-Giannis. 8 km au NO de Pothia.

    Masouri 6Petite localit de bord de mer dote dune bonne infrastructure touristique et dote dune grande plage de sable, sur fond de rochers impression-nants. Il faut voir les ruines de la forteresse byzan-

    tine au lieu-dit Kastelli. 9 km au NO de Pothia.

    Emporeios 7Cest le village le plus loign du chef-lieu de l le. Dans lAntiquit, ctait un centre commer-cial, grce son port protg des vents par les les de Telendos et de Kalavros. Ne manquez

    29. Myrties, lune des localits les plus apprcies de Kalymnos.

    28. Plongeon dans les eaux rafrachissantes de Kalymnos. 30. Vue gnrale de Telendos. On aperoit au centre de lle son unique agglomration.

  • 31

    KALYMNOS

    Pserimos 9Cette le de 15 km et de 150 habitants environ est voue aux vacances vraiment tranquilles. Des vestiges dune localit ancienne, que certains ar-chologues identifient avec le dme de Perraio-tan, y ont t reprs. A louest se trouve l lot de Platy, dont une partie constitue un petit lot ro-cheux spar appel Nekrothiki. On peut se bai-gner sur toutes ses plages, mais la plus belle est celle de Vathy. 6 m.m. au SE de Kalymnos.

    Manifestations Festival international de plonge, en aot. Festival descalade, unique en Grce, en mai. Et culturel, organis par la municipalit, en t. Fte de saint Panteleimonas, Panormos, le 26 juillet. Reconstitution de la pche aux ponges tradi-tionnelle, sur la place centrale, Pques. Ftes Telendos, Pserimos, Arginonta et Kyra Psili, le 15 aot.

    Activits Escalade. En 1996, lItalien Andrea di Bari a d-couvert lintrt que prsentait Kalymnos pour les amateurs descalade, et l le est devenue ces dernires annes lune des destinations les plus apprcies au monde en ce domaine. Il existe aujourdhui 43 sites organiss en roches calcaires avec 1.300 parcours descalade, et des festivals internationaux sont souvent organiss. Plonge. Il existe Kalymnos deux centres de plonge qui permettent daccder des sites s-lectionns, dune beaut exceptionnelle, o lon dcouvre des falaises abruptes, des paves, des

    grottes sous-marines et des fonds pleins de cou-leurs et de vie. Il existe aussi lEcole des plon-geurs de Kalymnos (renseignements la capitai-nerie de Kalymnos). Pche sous-marine. Trekking depuis Chorio vers Kastro (chteau) tis Chrysocherias (environ 20 mn) ou en conti-nuant vers le sommet du Profitis Ilias (5 km en tout), et partir de Kalymnos (Pothia) vers Va-thys (4,5 km) par lancien sentier italien dall. Baignade sur les plages de Gefyra, Therma, Kantouni, Linaria, Rina, Akti et Vlychadia, dans la baie dArginontas et Platys Gialos. On accde par petit bateau aux plages dAlmyres, Drasonta,

    Pezonta, Palionisos, Sikati et Petronta. Bains dans des eaux thermales. La source de Therma (source saline 37), 1 km au sud de Pothia, est rpute soigner les rhumatismes, larthrite et les affections gyncologiques. Paintball (au lieu-dit Potamoi). Splologie: plus de 50 grottes ont t recen-ses dans l le.

    Tlphones utiles (+30) Municipalit: 22430-59.141 Organisme municipal du tourisme: 22430-59.056 Police: 22430-29.301 Union des hteliers: 22430-51.211 Hpital: 22430-23.025 Capitainerie: 22430-29.304, 22430-24.444 Aroport: 22430-59.302 Maison Vouvalis: 22430-24.149 Muse archologique: 22430-59.092 Muse naval: 22430-51.361 Kalymniko Spiti (muse dArt populaire): 22430-51.635 Muse Valsamidis des Trouvailles maritimes: 22430-50.662

    Site web: www.kalymnos-isl.gr

    31. Kalymnos est un vrai paradis pour les amateurs descalade.

    33. Exploration des fonds marins prs de Kalymnos.

    32. La plage dans la baie de Vathy, Pserimos.

  • 33

    KALYMNOS

    34. Pothia,bourgade dont larchitecture a un caractre insulaire marqu.

  • 35

    KOS

    La ville de Kos 1Elle se situe lextrmit NE de l le et a 16.000 habitants. Elle se caractrise par ses rues larges et commodes, ses grandes places, ses parcs et ses ranges darbres, ainsi que par un bon am-nagement urbanistique. Cela est principalement la consquence du tremblement de terre de 1933, qui dvasta la quasi-tota-lit de la ville, si bien que les Ita-liens, alors matres de l le, la re-construisirent selon des plans prcis. La diversit architec-turale est impressionnante: ct des immeubles italiens de style colonial (Bureau din-formation de la municipalit, Administration, Centre culturel, cinma Orphe, etc.), coexis-tent de petites maisons insulaires blanches, des mosques, des rem-parts des chevaliers, des immeubles dhabi-tation et des btiments publics anciens restaurs. Elle possde aussi un rseau tendu de pistes cy-clables qui permettent aux habitants et aux visi-teurs de circuler dans le centre vlo.

    Promenades en ville Le chteau mdival (Kastro Nerantzias), construit en 1436. Situ lentre du port, l o

    les Byzantins avaient sans doute tabli des forti-fications (VIIe s.). On verra notamment lenceinte intrieure avec ses quatre tours circulaires aux angles et lenceinte extrieure avec les normes bastions. Les deux enceintes communiquent par un pont franchissant le foss qui les spare; lintrieur sont conservs des autels, des stles

    et des fragments architecturaux anciens. La plateia Eleftherias (place de

    la Libert), centre de la ville mo-derne. Elle est borde par trois grands btiments, hritage des Italiens: le march munici-pal, le cercle (appel Palais du Fascisme sous la domination italienne) et le Muse archo-

    logique (qui contient une collec-tion prhistorique, des sculptures,

    mais aussi des pavements de mosaque provenant de maisons romaines de la ville

    ancienne), construit sur le modle des thermes romains. Au bout de la place se trouve la mos-que Ntefterntar. La cit antique, qui fut la capitale de l le partir de 366 av. J.-C. On voit lagora, le temple dorique hellnistique, lautel de Dionysos, le sanctuaire et le portique du port, le sanc-tuaire dHracls, les vestiges de la portion

    KOS36. Le Dioikitirio (btiment de lAdministration sous loccupation italienne) sur la cte Miaouli, dans la ville de Kos.

    es plages interminables aux eaux turquoise, la vgtation, leau abondante, les monuments an-ciens et mdivaux, les beaux difices laisss par les Italiens, tout cela caractrise Kos, troisime le du Dodcanse par la superficie, situe 4 miles peine des ctes turques. Le nom de Kos

    vient sans doute de Koos, fille du roi mythique Mrops. Cest la patrie dHippocrate, pre de la Mde-cine (460-377 av. J.-C.). Elle fut habite ds le Nolithique (Ve-IVe millnaires). Au XIVe s., l le fut oc-cupe par les chevaliers de lOrdre de Saint-Jean, qui consolidrent les chteaux existants et construi-sirent de nouvelles fortifications. Sous la domination ottomane, elle fut attaque par divers assaillants (chevaliers, Vnitiens, etc.); la domination italienne (1912-1945) vit apparatre dimportants btiments publics. L le a t rattache la Grce en 1948. Elle fait 290 km, a 112 km de ctes et 31.000 habi-tants. Elle est relie par bateau avec le port du Pire et par avion avec Athnes.

    35. Vue de lancienne Agora.

    L

    37. Tridrachme de Kos (V e s. av. J.-C.) reprsentant le discobole de Kos.

  • 37

    KOS

    construit au IVe s. av. J.-C., aprs la mort dHippo-crate. On voit notamment le portique, le com-plexe des thermes romains, lautel consacr au Soleil, au Jour, Hcate et Machaonas (fils dAsclpios), le temple ionique dAsclpios, le grand temple dorique priptre dAsclpios (170-160 av. J.-C.).

    Activits Baignade sur les plages de Meropida, Psalidi (o un biotope humide est en cours damnage-ment), Akti Miaouli, Thermes et Lampi. Si vous avez un bateau de plaisance, la ville de

    Kos dispose dune marina moderne de 250 places (prs du vieux port) et de toutes les infrastruc-tures ncessaires(tl. 22420-57.500, www.kosmarina.gr).

    Excursions dans lleVers lest

    Agios Fokas 2Ancienne agglomration agricole et nouveau centre de villgiature touristique de l le, dot dune belle plage. Dans les environs, Em-pros Thermi (2 km au SO), il y a un puits deau chaude (42 45). En t, il dborde et leau thermale se dverse dans la mer. Elle soigne les rhumatismes, larthrite et les affections gynco-logiques. Leau vient, sous la mer, du volcan de Nisyros. Elle est sulfureuse, mais na pas lodeur typique du soufre. 8 km au SE de Kos.

    Tigkaki 3Centre touristique quip de trs grands h-tels le long dune immense plage de sable fin blanc, aux eaux bleues, la plus courue et parmi les meilleures et les mieux organises de l le. Dans la rgion voisine dAlykes vivent de nom-breuses espces doiseaux, surtout aquatiques. Par ailleurs, cest de l que part la plus longue piste cyclable des les de la mer Ege, qui va jusqu la ville de Kos. 11 km au NO de Kos.

    nord du mur, les bains romains, les luxueuses villas romaines aux riches pavements de mo-saque, la Maison romaine (Casa Roma-na), qui donne une ide de la vie quotidienne lpoque ro-maine, la Maison dEu-rope, qui contient la fameuse mosaque reprsentant len-lvement dEu-rope, ainsi que lodon romain (IIe s.), qui pouvait accueillir 750 specta-teurs. La belle avenue longe de palmiers et le pont m-dival qui relie la place du Platane au chteau mdival. La plateia tou Platanou (place du Platane) ou place Lotzias, lun des endroits les plus touris-tiques de la ville. La mosque de la Lotzia, construite en 1786.

    On remarque dans les murs des pierres de rem-ploi provenant de monuments anciens et mdi-

    vaux. Le platane dHippocrate,

    juste en face de la mos-que de la Lotzia.

    Cest lombre de cet arbre que lil-lustre mdecin faisait cours ses lves et examinait ses patients, ce qui

    fait que cet arbre a plus de 2.500

    ans! Le pourtour du tronc fait plus de 10 m et

    les branches gigantesques om-bragent toute la place. A lest du platane se

    trouve une fontaine circulaire, dont la coupole re-pose sur sept colonnes chapiteaux corinthiens. LAsclpion, environ 3,5 km au SO de la ville de Kos. Ctait le plus renomm de Grce. Il fut

    40. Lavenue Foinikon (des Palmiers) et le pont mdival, dans la ville de Kos.

    39. La mosque de la Lotzia.

    38. Le platane dHippocrate, dessin de J. B. Hilaire (1822).

    KALIMNOS - KOS

    KOS -

    NISSI

    ROS

    KOS -

    RODO

    S

    SAMOS - KOS

    PIRAEUS - KOS

    !

    !P

    !

    !

    !

    !

    !

    !P

    !P

    !

    !

    !P

    !

    !P

    !

    !P

    "T

    !

    KOS

    Kefalos

    Antimahia

    Kardamena

    Zipari

    Pili

    Marmari

    Kabos

    Kamari

    Platani

    Zia

    Linopotis

    Ag. DimitriosLagoudi

    Asfendiou

    Mastihari

    Tigaki

    Ag. FokasAg. Fokas

    Therma

    Troulos

    Hrisi Akti

    Lakia

    Sun Beach

    Ag. Theologos

    LimnionasKohilari

    Paradissos

    Lambi

    Psalidi

    !

    KASTRI

    KOS

    YALI

    STROGILI

    SAFONIDI

    NERA

    KALIMNOS

    PSERIMOS

    0 6 123

    [NAlikes

    KARD

    AMEN

    A NI

    SIRO

    S

    Palio Pili

    Ag. Stefanos

    km

  • 39

    Antimacheia 7Village agricole traditionnel parmi les plus grands de l le construit sur un plateau faible altitude, dans une rgion habite ds la fin du Nolithique. Il est rput pour ses musi-ciens, ses chanteurs et ses danseurs. Laroport Ippokratis se trouve prs du village (4 km au SO). 25 km au SO de Kos.

    A voir La maison typique dAntimacheia, exemple de maison traditionnelle de lapremire moiti du XXe s. En face exactement,le mylos tou Papa (Moulin du Prtre). Le chteau, 4 km au SE, du XVe s. Il couvre 4,5 ha. Subsistent les imposantes murailles, lunique bastion, des vestiges de maisons et dentrepts ainsi que les glises Agios Nikolaos et Agia Paraskevi. Mastichari (4 km au nord), avec une plage

    frquente et les ruines dune basiliquepalochrtienne. Dpart des petits bateaux pour Kalymnos.

    Asfendiou 4Parmi les plus anciens villages du Dodcanse, dont lhistoire remonte la fin du XVIIIe s. Il fut prospre pendant les annes 1850-1930, quand les habitants cultivaient la vigne et lolivier. Cest de cette poque que datent de nombreuses mai-sons traditionnelles qui ont valu cette agglo-mration dtre classe. On verra dans le village lglise Asomaton Taxiarchon (XIe s.) et, en de-hors, la basilique palochrtienne Agios Pavlos. Il vaut galement la peine de visiter Lagoudi lglise Agios Ioannis Theologos, construite au milieu des rochers. 14 km au SO de Kos.

    Zia 5Peut-tre le plus beau village de lle (class locali-t dune beaut particulire), qui conserve son ca-ractre traditionnel. Petites maisons blanches aux portes et aux fentres bleues, construites en am-phithtre sur les rochers, gens simples et hospita-liers, bazars ciel ouvert et vue exceptionnelle en ont fait lune des destinations les plus apprcies de l le. Au-dessus de Zia, au sommet du mont Di-kaios, se trouve la chapelle historique Christos Di-kaios, construite en 1079. 15 km au SO de Kos.

    Pyli 6 Pyli (ancienne Pl) se situe dans une plaine

    couverte doliviers et de cultures, presque au centre de l le. Il se caractrise par ses vieilles maisons de pierre. 16 km au SO de Kos.

    A voir La maison traditionnelle de Pyli,sur la place du village. Les six bouches de la fontaine unecentaine de mtres de la place. Tout prs setrouvent les chambres votes anciennes. Palaio Pyli, en ruines, 4 km au SEde lagglomration moderne, avec lglise de lYpapanti (Prsentation de Jsus au Temple, fresques du XIVe s.). Surplombant Palaio Pyli,le chteau de Pyli, construit au XIe s.,qui a une vue splendide sur les plages voisines. Marmari, 4 km au nord, beau villagetouristique, avec une plage idale pour fairede la planche voile.

    Vers louest

    42. L lot de Kastri et la chapelle Agios Nikolaos, dans la rgion de Kefalos.

    43. Portion des remparts de la forteresse dAntimacheia.41. La vue depuis Zia est exceptionnelle.

    KOS

  • 41

    KOS

    Kardamaina 8 Village de bord de mer, avec une grande plage et beaucoup de touristes, construit dans la r-gion de lancienne Alasarna. A voir, les restes de constructions du dme des Alasarnites, dune

    grande valeur culturelle. Le petit port relie Kos Nisyros. On peut aussi aller en caque aux sources thermales dAgia Eirini, rputes soigner les af-fections gyncologiques. 29 km au SO de Kos.

    Kefalos 9Cest la capitale antique de l le. Ce grand village trs vivant est construit au bord dun ravin et est couronn par son chteau mdival. 43 km au SO de Kos.

    A voir La maison traditionnelle de Kefalos,muse dArt populaire exposant des objets qui retracent la vie agricole de l le. Kamari, port de Kefalos, grand centretouristique dot dune longue plage de sable organise, et la baie de Limnionas (5 km au nord). On verra Kampos les ruines dAgiosStefanos, basilique double palochrtienne (Ve s.), avec des mosaques et des colonnes de toute beaut. Le lieu-dit Palatia, environ 2 km au sud, identifi Astypalaia, la principale cit antique de l le. On y verra les fondations du temple de Dmter et un petit thtre. Les failles sans

    fond ct du thtre tmoignent de la force du tremblement de terre qui dtruisit la ville (413 av. J.-C.), forant les habitants sedplacer vers le chef-lieu actuel. Les chapelles disperses dans la rgion:Panagia Palatiani, Panagia Ziniotissa, Agios Mamas et Agios Theologos.

    Manifestations La fte du miel, fin aot. Les ftes dAgia Triada (Trinit) et de Pana-gia (Vierge), le 15 aot, dAgioi Apostoloi (Sts-Aptres), le 30 juin. Il y a galement des ftes dAgios Ioannis, le 29 aot, et le 8 septembre pour la Theotokos (Vierge). Les Alasarneia: expositions de peinture, de photographie, danses traditionnelles, concerts et pices de thtre, en t. Les Ippokrateia: concerts, expositions, thtre, soires musicales et ftes, en t.

    Activits Baignade. Sur la route de Kefalos, l o la terre ferme devient troite et o la mer est visible des

    deux cts de la route (au lieu-dit Lavi), il y a un certain nombre de belles plages bien frquen-tes. La meilleure se trouve Agios Stefanos. Plonge. Pche sous-marine. Trekking. Voile. Sports nautiques. Planche voile.

    Tlphones utiles (+30) Municipalit: 22423-60.400, 22420-22.326 Office touristique: 22420-29.200 Bureau dinformations: 22420-22.460 Police: 22420-22.222 Hpital: 22420-22.300 Capitainerie: 22420-26.595 Aroport: 22420-51.229, 56.000 Taxis: 22420-23.333 Cars interurbains verts (KTEL): 22420-22.292 Muse archologique: 22420-28.326 Casa Romana: 22420-23.234

    Site web: www.kosisland.gr

    46. Instantan des Hippokrateia, sur le site de lAsclpieion.

    45. Aromatothrapie dans un htel de Kos.

    44. La plage dans la baie de Limnionas.

  • 43

    KOS

    47. LAsclpieion de Kos:on distingue le temple romain de style corinthien,

    probablement consacr Apollon,et lescalier monumental.

  • 45

    ASTYPALAIA

    Chora 1Chef-lieu et port de l le, Chora, lune des plus belles localits de la mer Ege, est plante sur un rocher qui pntre dans la mer, dessinant deux baies. Au sommet domine le chteau dont sur-gissent les coupoles blanches des glises Evan-gelistria et Agios Georgios. Autour du chteau se pressent des maisons blanches aux fentres et aux portes bleues, ornes de balcons avec des rambardes en bois.

    Promenades dans le village Le chteau vnitien des Querini, du XIIIe s. On remarquera particulirement le mode de construction des petites maisons, deux tages principalement, et notamment de celles qui se trouvent lenceinte extrieure du chteau, dont les murs extrieurs forment une muraille creu-se de petites meurtrires. Il y a dans le ch-teau deux glises blanches aux beaux clochers de pierre: Panagia Evangelistria (1853), lint-rieur de laquelle sont conservs linscription du

    fondateur de 1413 et les cussons des Querini, et Agios Georgios (1790). Lglise Panagia Portatissa, du XVIIIe s., en dessous du chteau. Cest lune des plus belles glises du Dodcanse, avec une iconostase de bois sculpt et dor. Tout prs se trouve un int-ressant muse ecclsiastique. La bibliothque municipale Narkisseios, qui abrite aussi la Collection archologique de lle. Le Muse archologique, Pera Gialos, avec des trouvailles provenant de toute l le, principa-lement de la priode prhistorique, re de pros-prit pour l le. Les huit moulins vent qui se trouvent au-dessus de Skala, Chora. Leur toit tourne selon la direction du vent. Kylintra, au bout de Chora vers le sud, o a t trouv un cimetire de nourrissons, unique au monde: espace sacr, de lpoque gom-trique lpoque hellnistique. Lglise Megali Panagia. Le pavement de son enceinte est magnifiquement couvert de galets. Lglise Panagia Flevariotissa, 6 km au NO de Chora. Elle est en partie construite dans une

    ASTYPALAIA

    est l le la plus occidentale de larchipel, l o le Dodcanse rencontre les Cyclades. Cela ex-plique quelle ait gard de nombreux lments cycladiques dans son paysage et son architec-ture. L le est naturellement divise en deux parties runies par une bande de terre de moins

    de 100 m de large: Mesa (partie ouest) et Exo Nisi (partie est). Elle fait 97 km, a 110 km de ctes et 1.300 habitants.Elle doit son nom la fille de Phoenix et de Primde; elle porta aussi jadis celui dIchthyoessa, en rai-son de ses eaux poissonneuses. Elle fut habite ds la Prhistoire. Aprs 1204, elle tomba aux mains des Vnitiens, notamment de la famille Querini, lexception dune courte priode o elle revint lEm-pire byzantin (1269-1310). Les Querini restrent matres de l le jusquen 1537, quand elle fut conquise par les Turcs. Comme tout le Dodcanse, elle resta turque jusquen 1912, puis passa aux mains des Italiens, des Anglais et des Allemands, pour tre enfin rattache la Grce en 1948. Elle est relie par bateau avec les ports du Pire et de Kalymnos et par avion avec Athnes et Rhodes.

    48. Vue panoramique de Chora, Astypalaia.

    50. La coupole et le clocher de Panagia Portaitissa.

    49. Maisons typiques de Chora, en dessous de la forteresse.

    C

  • 47

    ASTYPALAIA

    grotte. Remarquable iconostase de bois sculpt. Le monastre Agios Ioannis o Makrys (12 km louest). Bti dans un paysage impo-sant, entre deux versants abrupts, avec vue sur la mer et un trs beau coucher de soleil. Le chteau dA-Giannis, en face du monas-tre.

    Excursions dans lleVers louest (Mesa Nisi)

    Livadia 2Localit de bord de mer, dans une valle fer-tile, avec peu dhabitants. Des vergers de man-dariniers, dorangers, des vignes et des maisons noyes dans les fleurs composent un trs joli d-cor, ct dune belle plage. 2 km au SO de Chora.

    A voir La grotte de Negros, Vatses (6 km au SO). On y accde en caque depuis Chora;

    il y a aussi des visites guides. La colline dAgios Vasileios. Vestiges dune basilique palochrtienne.

    Vers lest (Exo Nisi)

    Maltezana(Analipsi) 3

    Cest le plus important centre touristique de l le. La rgion a t nomme Maltezana cause des pirates maltais qui y avaient leur base dans l le. En 1827, lamiral franais Bigot saborda son navire pour quil ne soit pas pris par eux. 9 km au NE de Chora.

    A voir Les bains de Talaras, avec des mosaques hellnistiques uniques dans lespace grec,aux couleurs bleutres et rougetres, ainsi quune intressante composition voquantles saisons et les signes du zodiaque.

    51. Maltezana: la mosaque exceptionnelle reprsentant les quatre saisons et le zodiaque.

    52. Vue sur Maltezana depuis la mer.

    AIGI

    ALI -

    AS

    TIPALE

    A

    ANAFI - A

    STIPALEA

    ASTIPALEA - KALI

    MNOS

    PIRAEUS - A

    STIPALEA !

    !

    !

    !P

    Hora

    Vathi

    Livadia

    Maltezana

    Bonano

    Megalo VaiPsili Ammos

    Plakes

    Ble Limanaki

    LivadiAg. Konstantinos

    TzanakiPapou

    Moura

    VatsesMikres Vatses

    ValaniPanormos

    Kleftolimano

    Kaminakia

    Pahia Ammos

    !

    !

    KOUNOUPI

    KOUTSOMITI

    AGIA KIRIAKI

    HONDROGLINO

    FOKIONISSIA

    OFIDOUSSA

    PONTIKOUSSATIGANI

    KATSAGRELI

    0 4 82

    N[

    !

    !

    !

    STEFANIAMESO

    SIRNA

    PLAKIDA TRIA NISSIA

    KATSIKAKI

    0 4 82km km

  • 49

    ASTYPALAIA

    Le monument lamiral franais Bigot, chef de la lutte contre les pirates au dbut du XIXe s. Les vestiges dune basilique palochrtienne (Ve s.), avec de trs belles mosaques. Par-dessus a t construite la chapelle dAgia Varvara, avec un chapiteau ionique. Analipsi, la plus ancienne glise de la localit.

    Vathy 4Cet endroit ressemble une lagune, en raison de la baie presque ferme (sur environ 50 m). Il y a l deux petites agglomrations: Exo Vathy, lentre de la baie, qui possde un petit embar-cadre o viennent mouiller les caques, et Mesa Vathy, au fond de la baie, entour de quelques champs, arbres et vignes. 21 km au NE de Chora.

    A voir La lagune de Chameni Limni, dans la partie NE dAstypalaia. Les restes dun tablissement et dune tour minoens, lentre de la baie. La grotte tou Drakou (du Dragon), avec dimpressionnantes stalactites et stalagmites, laquelle on accde par caque ou pied. Panagia Poulariani, sur la route de Vathy, sur une roche qui a la forme dune Viergetenant lEnfant Jsus dans ses bras.

    Les les alentourPartant de la baie de Maltezana, on peut visi-ter en bateau dexcursion Diaporia, Ligno et Chondro, Kounoupoi et Koutsomyri (SE), Agia Kyriaki (au sud), avec une belle plage. Plus loin, au NE dAstypalaia, Fokionisia, au NO Panormos et Katsagreli, lest Pontikousa et Ofidousa, au SE Syrna, Katsikoulia, Tria Nisia, Meso, Stefania et les les Zafora.

    Manifestations Fte de Panagia Flevariotissa, rendez-vous hiver-nal des habitants, le 2 fvrier. La plus grande fte de lle a lieu lglise Panagia Portatissa, le 15 aot (en fait, du 14 au 16 aot). Le 16 aot, la municipalit et lOrganisme culturel

    organisent les Koukania, qui comportent des ma-nifestations avec diverses comptitions sportives originales. Procession de licne de Panagia Portatissa et des reliques du bienheureux Anthimos, Chora, le 4 septembre. Fte de saint Panteleimonas, le 27 juillet, et fte du Sotiras Christos (Christ Sauveur) le 6 aot. Festival dAstypalaia, avec de nombreux concerts, de juin octobre. Fte de Panagia Poulariani, le 8 septembre. Fte de Panagia tou Thoma, Vathy, le 8 sep-tembre.

    53. La plage de Vatses, lune des plus belles dAstypalaia.

    Activits Baignade sur les plages dAgios Konstanti-nos, Vatses, Plakes, Kaminakia, Agios Gian-nis, Panormos, Pachia Ammos, Pera Gialos, Livadia. Balades en caque pour aller se baigner sur des plages dsertes, sur les lots voisins de Koutsomyti et de Syrna. Exploration de grottes. Escalade Ftera, avec 20 parcours. Alpinisme. VTT. Trekking. Pche sous-marine. Plonge. Camping Chora.

    Tlphones utiles (+30)

    Municipalit: 22433-60.000/015 Bureau municipal du tourisme: 22430-61.412 Police: 22430-61.207 Union des hteliers: 22430-61.412 Dispensaire rural: 22430-61.222 Pharmacie: 22430-61.444 Poste: 22430-61.223 Capitainerie: 22430-61.208 Aroport: 22430-61.410, 22430-61.588 Muse archologique: 22430-61.500

    Site web:www.astypalaia.gr

    54. Plage exotique sur llot de Kounoupoi (ou Kounoupa).

  • 51

    ASTYPALAIA

    55. Chora, Astypalaia,avec la forteresse vnitienne au sommet de la colline.

  • isyros est lune des plus belles les de la mer Ege, encore pargne par le tourisme. Selon la mythologie, elle fut cre lors de la Gigantomachie, guerre qui opposa les dieux et les Gants. Ayant poursuivi le Gant Polybts jusqu l le de Kos, Posidon dcoupa un morceau de celle-

    ci et le jeta sur son ennemi, le plongeant pour toujours dans la mer Ege. Ce rocher lgendaire est lactuel Nisyros, et les ruptions de son volcan sont la respiration irrite du Gant vaincu. Ce sont ces ruptions qui ont form Nisyros, le plus rcent des centres volcaniques de Grce, encore en activit comme ceux de Milos, Santorin et Methana. Dans lAntiquit, l le fut prospre grce au commerce de lobsidienne, extraite de l le voisine de Gyali. Elle fait 41 km, a 28 km de ctes et 1.000 habitants. Elle est relie par bateau avec Kos et Rhodes.

    53

    NISYROS

    Mandraki 1Trs beau chef-lieu et port de l le. On y ad-mire les places au pavement de galets et les ruelles aux maisons blanches ou colores un tage, avec des balcons en bois. Les maisons sont construites en pierre volcanique et isoles avec de la pierre ponce.

    Promenades en ville Le Kastro (chteau) (1315). On remarque sur les murs les cussons des Grands Matres qui lont construit. Dans le chteau se trouve aus-si Panagia Spiliani (XIVe s.), monastre rput dans les les alentour pour licne miraculeuse abrite dans son glise. Le Muse archologique, o sont exposes notamment des trouvailles et des photographies voquant la Nisyros palochrtienne, byzantine et postbyzantine, ltablissement prhistorique sur llot volcanique de Gyali et la ncropole de la cit antique (priodes archaque, classique et

    hellnistique). La place Ilikiomenis, rendez-vous des vi-siteurs et des habitants. Le Muse historique et dArt populaire (dans une maison de matre du XVIIIe s.), qui pr-sente des objets traditionnels, des costumes et broderies locaux faits main. Lglise Panagia Potamitissa (consacre comme glise mtropolitaine de Mandraki en 1837), avec une trs belle coupole. La plage de Chochlakoi. Paysage sauvage exceptionnel, avec des galets volcaniques noirs, des rochers et une grotte, sous lglise de Pana-gia Kastriani. Les bains thermaux municipaux, au lieu-dit Therma ou Loutra, 1 km de Mandraki.

    NISYROS

    58. La plage de Chochlakoi.

    57. Maison traditionnelle Mandraki.

    56. Vue sur le chef-lieu de Nisyros, Mandraki, au crpuscule.

    N

  • 55

    NISYROS

    Palaiokastro, sur la colline qui surplombe Mandraki. Le plus ancien monument de cet en-droit date du Nolithique. Il subsiste de la p-riode de lAntiquit classique lacropole (Palaio-kastro), avec un mur (IVe s. av. J.-C.) en pierre volcanique noire, des escaliers monumentaux et deux grandes tours dune dizaine de mtres de haut, une de la priode classique et lautre hel-lnistique. Le monastre Evangelistria, dans un beau paysage, 5 km au SE.

    Manifestations La fte de Koimisi tis Theotokou (Dormition de la Vierge) dure neuf jours (du 6 au 15 aot), au monastre de Panagia Spiliani. Les femmes qui font le plerinage accomplissent chaque jour 300 gnuflexions et chantent des chants funbres. Le 15 aot ont lieu une procession et une grande fte Mandraki, et le soir, une danse appele

    koupa tis Panagias (coupe de la Vierge): la femme qui mne la danse tient une coupe dans laquelle celle qui entre dans la danse jette de lar-gent pour la Vierge et pour l le.

    Excursions dans lleVers le nord

    Paloi 2Pittoresque village de pcheurs o se trouve la petite marina de l le. Au lieu-dit Limni, en dehors du village, subsistent sur un rocher les ruines de bains romains. Il y eut l ds le Ve s. av. J.-C. un centre de soins et un asclpeion, et cest l qua t construite plus tard lglise de Panagia Thermiani. 4 km lest de Mandraki.

    Emporeios 3Village dont les maisons se distinguent par leur architecture. Il a connu ses heures de gloire au

    59. Palaiokastro et ses impressionnantes murailles, lacropole de Nisyros.

    60. Vue gnrale dEmporeios.

    !

    !

    !P

    !

    !

    !

    !

    Mandraki

    Nikia

    Avlaki

    Eborios

    Pali

    Loutra

    Yali

    Hochlaki

    Pahia Amos

    Lies

    KatsouniAspri Amos

    !

    AG. ANTONIOS

    PAHIA

    STROGILIYALI

    0 2.5 51.25

    N[

    km

  • 57

    NISYROS

    dbut du XXe s., quand il avait de nombreux ha-bitants, des magasins (forgerons, piciers, tailleurs, cafs) et dexcellents tailleurs de pierre. Vers le milieu des annes 1960, une grande par-tie de la population sest dplace vers Paloi, le port du village. 8 km lest de Mandraki.

    A voir Le volcan (www.nisyrosvolcano.gr).On peut se promener dans le cratre et voirles trous bouillonnants. Au fond de la caldera, dix cratres bien conservs, dont chacun porte un nom. Le plus grand et le plus tonnant estStefanos. Sa forme en ellipse fait 330 msur 260 m, et il a 27 m de profondeur.Le volcan entoure une caldera qui fait 2.400 m sur 950 m. Lglise Panagia Listiriotissa, dans une grotte prs du village. La forteresse mdivale de Pantoniki,

    do la vue est splendide. Au sommet se trouve lglise des Taxiarches (XIe ou XIIIe s.) avecde trs belles fresques murales et des icnes. Les monastres Panagia Kyra (7,5 km au SE) et Stavros (8,5 km au SO), au lieu-ditArgos.

    Vers le sud

    Nikia 4La Porta est la place centrale de Nikia, o se trouve lglise Eisodion tis Theotokou (Pr-sentation de la Vierge), lune des plus belles de Grce. La place en ellipse est couverte dun trs beau pavement de galets dessin par Paschalis Paschalakis, artisan connu de l le au XIXe s. On trouvera aussi Nikia le seul Muse volca-nique de Grce, espace bien quip prsen-tant des chantillons des roches les plus carac-tristiques, des photographies, des cartes, des

    maquettes de volcans et des simulations sur or-dinateur. Enfin, une promenade dans le village permet de dcouvrir de trs beaux coins avec vue sur le volcan. 14 km au SE de Mandraki.

    Les les voisinesGyali 5

    Petite le situe 2 m.m. au NO de Nisyros, for-me dpaisses couches de pierre ponce dans sa

    partie SO et de filons dobsidienne et de perlite au NE. Il existe dans l le une usine dextraction de pierre ponce. Tout prs se trouve aussi llot Agios Antonios, qui a une belle plage.

    Activits Baignade sur les plages dAgios Savvas, Chochlakoi, Aspri Ammos, Lies, Avlaki, Katsouni, Pachia Ammos, Gyaliskari, Paloi. Un car municipal emmne gratuitement les visiteurs sur la plupart des plages et des villages de l le. Balade en petit bateau jusqu l le de Gyali. Lune de ses plages, du ct sud, prs des car-rires, a une roche volcanique rouge, et lautre, au nord, du sable blanc. Plonge. Pche sous-marine. Sports nautiques. Trekking. Sources thermales. La source saline de Lou-tra ( 37) est rpute soigner les rhumatismes, larthrite et les affections dermatologiques, les sciatiques, etc. Tlphones utiles (+30) Municipalit: 22423-60.501-2,22420-31.302 Dispensaire rgional: 22420-31.217 Police: 22420-31.201 Capitainerie: 22420-31.222 Sources thermales: 22420-31.011-2 Muse archologique: 22420-31.588 Muse volcanique: 22420-31.400

    Site web: www.nisyros.gr

    61. La place centrale de Nikia, prime comme la plus pittoresque dEurope.

    62. Le volcan de Nisyros: lintrieur du cratre Stefanos.

    63. Pittoresque petite glise de Nisyros, avec au fond llot de Gyali.

  • 59

    NISYROS

    64. Le volcan de Nisyros attire de nombreux visiteursqui sapprochent volontiers de lintrieur des cratrespour observer de prs les gaz schappant des entrailles de la terre.

  • 61

    TILOSMegalo Chorio 1

    Chef-lieu de l le, 7 km au NO du port. Il se dis-tingue par larchitecture insulaire dpouille des maisons de pierre. La promenade dans les ruelles troites est trs agrable. Au sommet de la col-line se dresse la forteresse mdivale construite lemplacement de la cit ancienne de Tilos.

    A voir Le chteau mdival (au nord du village), o subsistent des vestiges dune acropole hellnistique et de lglise de lArchange Michel. On y accde par un sentier. Vue magnifique. La grotte Charkadio (2 km au SE), o ont t trouvs en 1971 des restes dlphants nains et de cerfs vieux de 45.000 4.000 ans, des fragments de cramiques et des outils de pierre nolithiques. Au-dessus de la grotte se trouve le chteau de Mesaria (1366), avec des ruines de maisons et dglises byzantines. La Collection palontologique, o sont exposs des ossements dlphants nains,des dessins, des photographies et autrematriel dinformation concernant les fouilles de la grotte Charkadio. Ltablissement de bord de mer dAgios

    Antonios (2 km louest), havre des bateaux de pche et dexcursion. Le monastre byzantin Agios Panteleimonas (XVe s.), dans une rgion trs verte, avec des cyprs et des platanes gigantesques (9 km au SO). On y verra des fresques byzantines (XIIIe s.) et une iconostase de bois sculpt (XVIIIe s.).

    Excursions dans lle Livadia 2

    Le village se dploie sur la cte SE, au pied des montagnes surplombant le rivage, tandis qu lhorizon se distinguent l le de Symi et les mon-tagnes turques. Cest l que se trouve le port de l le qui, depuis un ramnagement rcent, offre des services amliors et plus srs aux bateaux de ligne et de plaisance. Si lon se promne dans les rues du village, on trouve de trs nombreuses chambres louer, des tavernes et des cafs avec vue sur la plage. Pour se baigner, on peut aller sur la grande plage de lagglomration ( ct du port), aux eaux chaudes et cristallines, ainsi qu Eristos, dont la plage de sable stend sur presque 2 km. Et aussi, par bateau, sur les plages de Lethra, Agios Sergios, Theologos. 7 km au SE de Megalo Chorio.

    TILOS

    le aux massifs montagneux rudes mais verdoyants, aux collines et aux plaines o poussent 400 essences de fleurs et de plantes et o vivent de nombreuses espces doiseaux rares (spizates, faucons, rossignols, chardonnerets, hrons, gupiers, etc.). Elle possde aussi des villages pitto-

    resques et des plages enchanteresses. Cest l que vcurent les derniers lphants dEurope: appa-rus dans l le il y a 45.000 ans, les lphants nains ont disparu il y a 4.000 ans. Toute l le est un vaste parc cologique protg par des conventions internationales. Dans lAntiquit, elle tait clbre pour ses plantes et connut une grande prosprit lpoque classique. La potesse Erinna y vcut. Elle fait 63 km, a 63 km de ctes et 533 habitants. Elle est relie par bateau avec Rhodes, Kos, Nisyros, Symi, Chalki et Le Pire.

    65. Lglise moderne Archangelos Michail (ou Taxiarchis), restaure en 1827.

    66. Le professeur de palontologie Nikos Symeonidis, le premier avoir repr des traces dlphants nains Tilos.

  • 63

    TILOSA voir

    Limmeuble du commissariat, dont la remarquable architecture date de lpoque de la prsence italienne (1912-1948). Le petit port mdival dAgios Stefanos, avec le phare. Les glises Agios Nikolaos (dans le port), Agios Georgios (sur la cte) et Agia Anna (sur la colline de Kastello). Le chteau dAgiosykia (XVe s.) au sommet du massif montagneux surplombant le village. Les petites glises Agios Nikolaos (XIVe s.) et Panagia Politissa (1879), prs du village. La localit pittoresque de Gera (2,5 km au SE), avec la source dite Despoti Nero.

    Mikro Chorio (3 km au NO), village qui fut habit du XVe s. jusquau milieu des annes 1970, o il fut abandonn. On y verra lesruines dun chteau, des maisons de pierre demi dmolies et abandonnes, des ruesdalles de pierre, des glises byzantines(Agios Ioannis Avdallas, Agia Zoni, Sotiras, etc.) avec de trs anciennes fresques crant une atmosphre unique.

    Manifestations Fte Agios Panteleimonas, en juillet, pendant trois jours, fte de Koimisi tis Theotokou (Dormition de la Vierge) dans le village abandonn de Mikro Chorio, 15 aot, et ftes pour les neuf jours de la Dormition dans les chapelles Panagia

    Politissa et Panagia Kamariani (23 aot), o repas et vin sont offerts volont.

    Activits Baignade sur les plages de Livadia, Eristos, Agios Antonios, Plaka, Lethra, Skafi, Agios Ser-gios et Theologos. Trekking: de Livadia vers le sud-est de l le, par des sentiers baliss (4 h), ou vers Mikro Chorio par la plage de Lethra (3 h); de Megalo Chorio vers le chteau (20 mn) et de lhlicodrome (prs de Megalo Chorio) vers le sommet de la colline Profitis Ilias, o lon verra les ruines dun obser-

    vatoire italien (1 h). Observation des oiseaux. Plonge. Pche sous-marine. Planche voile.

    Tlphones utiles (+30)

    Municipalit: 22463-60.508-13 Police: 22460-44.222 Dispensaire rural: 22460-44.210 Capitainerie: 22460-44.350 Poste: 22460-44.249

    Site web: www.tilos.gr

    68. Les paysages de Tilos sont tonnants.

    67. Puits deau douce sur la plage trs apprcie de Plaka, Tilos.

    TILOS - HALKI

    NISIROS - TILOS

    !

    !P

    !

    !

    !

    !

    !

    Megalo Horio

    Gaidaros

    Livadia

    Ag. Antonios

    Ag. Stefanos

    Gera

    Stavros

    Theologos

    Eristos

    Ag. AntoniosPlaka

    Livadia

    Lethra

    Agios Sergios

    Skafi

    !

    !

    !

    !

    !

    !

    HIRONISSI

    PRASOUDA

    PELEKOUSSA

    AG. KONSTANTINOS

    AG. ANDREAS

    GIAKOUMI

    ANTITILOS

    TILOSGAIDAROS

    GAIDOURONISSI

    0 2.5 51.25

    N[

    Mikro Xorio

    km

  • 65

    SYMISYMI

    ymi est une le cosmopolite qui possde lune des plus belles et des plus grandes agglom-rations noclassiques du pays. Elle a aussi une riche tradition mythologique, et fut habite pour la premire fois la Prhistoire. Le roi Nre prit part la guerre de Troie et devint une

    lgende. Les habitants sadonnrent la pche aux ponges et la navigation, et cest pourquoi l le put sassurer, sous la domination ottomane ( partir de 1522), des firmans du sultan lui garantissant un traitement de faveur. Cest alors que furent cres lEcole dAgia Marina et la Salle de lecture Aigli. Elle connut sa plus grande prosprit au XIXe s., quand elle avait 25.000 habitants. Elle a vu en 1945 la signature de la reddition du Dodcanse aux allis. Symi a t rattache officiellement la Grce en 1948. Elle est relie par bateau avec le port de Rhodes. Elle fait 58 km, a 85 km de ctes et 2.500 habitants.

    69. Vue de Gialos, la partie maritime du chef-lieu de Symi.

    Symi 1Le chef-lieu est divis en deux agglomrations, Gialos, le port de l le, qui tonne par ses trs belles maisons noclassiques polychromes lon-geant la mer ou poses sur les collines, et Cho-rio, la plus grande. Gialos est reli Chorio par une route goudronne denviron 3 km, mais sur-tout par les 500 larges marches de pierre de Kali Strata, bordes des plus belles maisons de matre de l le.

    Promenades en ville La grande horloge municipale de pierre, de 1881, et la statue du petit pcheur Michalakis, uvre du sculpteur local K. Valsamis. Lancien chantier naval, dans le quartier de Charani. Lglise Agios Ioannis (glise mtropolitaine de l le), avec un grand clocher de pierre et une cour de galets. Pontikokastro (colline Noulias), lentre de Chorio, avec une vue exceptionnelle sur Gialos, une tombe circulaire antique (Ve s. av. J.-C.) et une vingtaine de moulins vent en ruine. Kyra tou Kastrou (Dame du Chteau, o sub-siste seulement une trs petite portion du mur), glise avec des icnes rares et une trs belle vue sur Gialos, Chorio et Pedi. Le Muse archologique et dArt popu-laire, au centre de Chorio. Dans le premier, on verra des objets allant de la Prhistoire lpoque postbyzantine. Dans des salles part, le muse dArt populaire expose des costumes traditionnels, des ustensiles et des outils. Voyez aussi la Sala Chatziagapitou, maison de matre du XVIIIe s. btie sur un plan import de Venise. Le Muse naval, sur la place de Kampos. Une grande partie est consacre la pche aux ponges, avec des pices comme la fameuse ma-chine de plonge pompe air que les pcheurs dponges de Symi furent les premiers utiliser en 1863. Sont aussi exposes des maquettes de petits et de grands bateaux, des boussoles, des lampes, de vieux tlgraphes, etc. A Spetsaria ( Chorio), lancienne pharmacie municipale de l le, dans une maison de 1884. La maison Kampsopoulou (aujourdhui pen-

    sion Caterrinetes), o le protocole de reddition de lensemble du Dodcanse par les Allemands aux allis fut sign le 8 mai 1945. Le monastre-forteresse Michal Roukounio-tis, nagure monastre patriarcal, qui possde des fresques du XVe s., environ 3 km louest de Chorio. A lentre se trouve un cyprs vieux de 850 ans. Le monastre Megalos Sotiris, aux allures de forteresse, sur la route de Panormitis. La fort de la rgion Kourkouniotis, o ont t restaurs 11 pressoirs vin sur les 120 jadis en fonction dans l le, tmoins dune importante tradition viticole qui perdura jusquau XVIIIe s. (www.patitiria.com).

    70. Costume masculin traditionnel de Symi.

    S

  • 67

    SYMI

    Excursions dans lleVers le nord

    Pedi 2Localit en bord de mer aux maisons colores, disperses dans une baie paisible abritant de nombreux caques. Il sy trouve un ancien chan-tier naval. 3 km lest de Chorio.

    Nimporio 3Belle et paisible localit, lun des premiers ports de l le. Beaucoup de ses maisons sont construites juste ct de la mer. On y a trouv

    des mosaques et des vestiges de constructions anciennes. 3 km louest de Gialos.

    Vers le sud

    Panormitis 4Beaucoup de gens viennent Symi exclusive-ment pour se prosterner devant licne miracu-leuse, recouverte dargent et dor, de lArchange Michel, au monastre Archontas Michal o Pa-normitis, lun des plus importants du Dodca-nse. Il est construit au fond du golfe de Panor-mos. On remarque prs de lentre limposant clocher polychrome rig en 1911. Lglise ac-tuelle date de 1783. Cest une large basilique

    une seule nef, avec de trs belles fresques (XVIIIe s.), des votes dartes et une belle iconostase de bois sculpt de 1787. 15 km au sud de Gialos.

    A voir Le Muse byzantin, avec les petitsbateaux et les bouteilles jetes en ex-voto par les fidles dans la mer pour quils voyagent jusqu la porte de Panormitis, mais aussi une multitude dobjets sacrs ecclsiastiques. Le muse dArt populaire, qui prsente des objets quotidiens utiliss par les habitants de l le. La pinde de Faneromeni, vers Marathounta.

    Manifestations Festival de Symi, du dbut juillet au dbut sep-tembre, avec de nombreux spectacles: concerts de musique classique, chants grecs de qualit, danse, projections de films, expositions de pein-tures dartistes grecs et trangers, etc. Ftes locales le 15 aot, le 27 juillet (saint Panteleimonas), le 6 aot (Transfiguration), le 24 aot (Panagia tis Nimou) et le 8 novembre (Taxiarques, archanges Michel et Gabriel) Pa-normitis.

    Activits Baignade sur la plage de Nos, prs de Charani, Nimporio, Pedi, Toli, Faneromeni et Marathounta. Balade en caque ou en taxi de mer vers les plages dA-Giorgis Dysalonas, Agios Vasileios, Fokospilia, Nanou, Agia Marina, Agios Aimilianos, et aux les de Nimos (au nord) et de Sesklia (au sud). Trekking (vers les 120 pressoirs vin byzantins disperss dans l le). Plonge. Pche sous-marine. Voile. Escalade.

    Tlphones utiles (+30) Municipalit: 22463-60.401/8 Police: 22460-71.111 Dispensaire polyvalent de Symi:22460-71.290 Dispensaire rural (Chorio): 22460-71.316 Capitainerie: 22460-71.205 Muse archologique et dArt populaire: 22460-71.114 Muse naval: 22460-72.363

    Site web: www.symi.gr

    71. Le monastre Archontas Michail Panormitis et son impressionnant clocher.

    RODOS - SIMI

    !

    !

    !

    !P !

    !

    !

    Simi

    Sesklia

    Nimos

    Niborio

    Pedi

    Marathounda

    Panormitis Faneromeni

    Marathounda

    Ag. Georgios Dissalonas

    Nos

    Taviri

    Dio Yiali

    Nanou

    Ag. Emilianos

    Ag. Vasilios

    Ag. Marina

    Fokospilia

    !

    !

    !

    !!

    !

    !

    !

    !

    !

    XILO

    AGIA MARINAPAXIMADI

    ARTIKONISSITROUMPETO

    PLATI

    OXIA

    MARMARAS

    KARAVALONISSI

    PRASSO

    NIMOS

    KOULOUNDROS

    SESKLIA

    HONDROS

    YALESSINO

    MEGALONISSI

    SIMI

    0 2.5 51.25

    N[

    km

  • 69

    CHALKICHALKI

    lle doit son nom ses mines de cuivre (chalkos). Elle a t classe en 1983 le de la paix et de lamiti de la jeunesse du monde entier et se prte un sjour de qualit, dans une parfaite s-rnit. Elle fut prospre aprs la fin du XIXe s., quand les habitants dvelopprent la navigation

    et le commerce des ponges, principalement. L le a suivi le destin historique de Rhodes et a t ratta-che la Grce en 1948. Elle fait 28 km, a 34 km de ctes et 430 habitants. Elle est relie par bateau avec Le Pire (220 m.m.) et le port de Kameiros, Rhodes (10 m.m.).

    72. Vue de Nimporio, avec la tour de lhorloge en pierre.

    Chalki (Nimporio) 1Construit en amphithtre en surplomb dune mer cristalline, Nimporio, chef-lieu de Chalki, conserve une beaut aristocratique, de petites rues pittoresques et larchitecture particulire de ses maisons: cest lune des plus belles agglo-mrations noclassiques de la Grce. Lancien chef-lieu de l le tait Chorio, construit ct du trs puissant chteau des chevaliers de Rhodes. Quand les habitants eurent cess de craindre les pirates, ils fondrent Chalki ou Nimporio (1850-1870), qui se remplit de maisons de matre, ac-tuels tmoins de ces annes de prosprit. Chalki est localit classe.

    A voir Limposante tour de pierre de lhorloge, devant limmeuble noclassique de la mairie. Lglise du saint patron de l le, Agios Nikolaos (1861), qui possde le plus haut clocher du Dodcanse et une trs belle mosaquede galets noirs et blancs dans son enceinte. Chorio (2,5 km louest), ancien chef-lieude l le, abandonn dans les annes 1960.Les petites maisons de pierre sont construites

    74. Portion des murs du chteau mdival de Chalki.

    73. La mosaque de galets dans lenceinte dAgios Nikolaos.

    E

  • 71

    CHALKI

    avec des matriaux anciens, sous le chteaubti par les chevaliers de Saint-Jean, unemplacement splendide qui jouit dune trs belle vue. Il faut aussi voir lglise Panagia, du XVIe sicle. Les monastres Taxiarchis Michal(5 km au NO), avec une belle icne du saint, et A-Giannis Alargas, avec un immensecyprs, lextrmit ouest de Chalki. Kamenos Spilios, au lieu-dit Amigla (8 km au NO). En 1658, lamiral vnitienMorosini extermina les habitants de l lerfugis dans cette grotte en allumant un feu lentre.

    Manifestations Ftes de Panagia le 15 aot ( Chorio), dA-Giannis Alargas le 29 aot, de Stavros (la Croix) le 14 septembre et dAgios Georgios le 23 avril. Festival de la jeunesse, dans la premire quin-zaine de septembre, avec des concerts de mu-sique traditionnelle, des pices de thtre, etc.

    Activits Baignade sur les plages de Pontamos, Ftena-gia, Trachia et Gyali, o lon peut aller pied de-puis Nimporio, et Kania, Areta, Agios Georgios et Dyo Gialoi, en barque. Dans le triangle dessi-n par Chalki, Alimia et Rhodes, stend le petit archipel des les Agioi Theodoroi, Makry et Tra-gousa. Balade en caque vers l le dAlimia, au NE de Chalki. La baie abritait une base navale italienne. On verra les ruines de lancien village, un petit chteau et une trs belle plage de galets. Trekking, de Nimporio au monastre Agios Ioannis Alargas (3h). Plonge et pche sous-marine.

    Tlphones utiles (+30)

    Municipalit: 22460-45.207 Police: 22460-45.213 Dispensaire rural: 22460-45.206 Capitainerie: 22460-45.220

    Site web: www.halki.gr

    75. Le clocher dAgios Nikolaos domine le port de Chalki.

    76. Exploration des fonds sous-marins Chalki.

    TILOS - HALKI

    HALKI - RODOS

    DIAF

    ANI -

    HAL

    KI

    !

    !P

    Halki (Niborio)

    Horio

    Yali Pondamos - Ftenaya

    Dio Yali

    Ag. Georgios

    Kania

    Areta!

    !

    !

    !

    !

    MAELONISSI

    KOLOFONAS

    KREVATI

    AGII THEODORI

    NISSAKI

    HALKI

    0 2 41

    N[

    km

  • 73

    RHODESVille de Rhodes 1

    Fonde en 408 av. J.-C., cest actuellement le chef-lieu de l le (44.000 habitants) et lune des plus belles villes au monde, combinant une par-tie mdivale fortifie et la ville moderne. Cette dernire est compose de maisons assez an-ciennes, mais galement noclas-siques et modernes. La cit m-divale, monument class au patrimoine culturel mondial de lUnesco, est construite en demi-cercle autour du port central.

    Promenades en ville La vieille ville (mdi-vale), avec ses ruelles troites, les petites maisons et les impo-santes demeures des chevaliers, en-cadres denviron 200 glises mdivales. Aprs larrive des chevaliers de Saint-Jean dans l le en 1309, les fortifications furent largies, car la ville vit sa surface multiplie par quatre par rap-port la cit byzantine. Cest ainsi que de nou-veaux remparts furent rigs, dessinant trois lignes de dfense, la dernire tant le complexe du Palais du Grand Matre. Entre le Palais et le mur denceinte, il existait une ligne de dfense inter-mdiaire, un rempart qui divisait la ville en deux

    parties ingales. La partie nord, la plus petite, nomme Kollakio, tait rserve exclusivement aux activits des chevaliers. Elle avait pour axe principal la rue des Chevaliers, qui partait du Pa-lais du Grand Matre et aboutissait lglise de Panagia tou Kastrou (Vierge du Fort). Le reste de la population vivait dans le Bourgko. Les mu-

    railles qui entourent la cit mdi-vale font 4 km et comprennent

    des ponts, des fosss, des bastions, des tours ornes de nombreux lments d-coratifs (cussons, etc.). En dehors des maisons des chevaliers, on re-marquera les mosques et leurs minarets, souve-

    nirs de lpoque ottomane. Lentre dans la ville mdi-

    vale se fait par onze grandes portes, dont la plus connue est la

    Thalassini Pyli. La fameuse rue des Chevaliers, fid-

    lement restaure dans son aspect mdival. Elle est borde des auberges de la plupart des lan-gues, mot qui dsigne les groupes nationaux composant lOrdre des chevaliers de Saint-Jean. Le Palais du Grand Matre (XIVe s.), le Kas-tello, comme lappellent les gens de Rhodes. Cest lun des premiers difices construit par les chevaliers (achev en 1346). Il fut dmoli acci-dentellement par une explosion en 1856, puis

    79. La porte dAgios Pavlos unit la vieille ville Mandraki.

    RHODES

    uatrime le grecque par la taille (aprs la Crte, lEube et Lesbos). Ses kilomtres de plages interminables et ses monts plants de pins, ses villages de montagne, ses sites archologiques et une ville mdivale dune incomparable beaut attirent chaque anne plus dun million de touristes.

    Cest la plus grande le de larchipel du Dodcanse: elle fait 1.398 km2, a 220 km de ctes et 120.000 habitants. Habite ds la Prhistoire, elle fut prospre lpoque mycnienne. Ensuite, elle connut aussi un essor particulier au IVe s. av. J.-C., quand fut dress le fameux colosse, uvre de Chars de Lindos, lve de Lysippe. Aprs le tremblement de terre catastrophique de 155 ap. J.-C., elle vit passer plusieurs conqurants (Perses, Arabes, Sarrazins et Turcs Seldjoukides). En 1309, ce sont les cheva-liers de Saint-Jean qui sinstallrent et restaurrent le chteau en en faisant une fortification unique en Europe. L le resta leur quartier gnral jusquen 1522, date laquelle elle tomba aux mains des Turcs aprs des combats acharns. En 1912, elle passa aux Italiens. En 1948, elle fut rattache la Grce avec le reste du Dodcanse.

    77. La ville mdivale de Rhodes, lune des plus belles de la Mditerrane.

    78. Pentadrachme dargent de Rhodes (v. 350 av. J.-C.), avec la tte dHlios.

    Q

  • 75

    RHODES

    reconstruit en 1939 par le gouverneur italien du Dodcanse, Cesare Maria de Vecchi. Le Muse archologique. Dans lHpital des chevaliers (XVe s.), dans la vieille ville. Il expose des trouvailles de grande valeur faites dans l le, couvrant la priode qui va de lpoque archaque lpoque romaine. La plateia Ippokratous. Deux des rues les plus centrales de la vieille ville partent de cette place: la rue Aristotelous, qui conduit vers lest la place Evraion Martyron, et la rue Sokratous, rue trs frquente de lancien march. En haut de cette rue se trouve la mosque de Soliman, construite par ce sultan tout de suite aprs loccupation de Rhodes. Au croisement des rues Sokratous et Or-feos se dresse la tour de lHorloge, construite par Fethi Pacha en 1857, aujourdhui convertie en bar. On peut monter au sommet pour admirer la vue sur la vieille ville et prendre des photos pa-noramiques. Le Muse byzantin, abrit dans la Panagia tis

    Nikis (Vierge de la Victoire, dans la vieille ville). Il expose des fresques et des icnes de la priode byzantine tardive et postbyzantine. Mandraki, quartier du petit port o lon peut admirer les grands immeubles datant de la p-riode italienne et abritant aujourdhui des ser-vices publics, le Thtre municipal et le Nou-veau March. Mritent le dtour: le btiment du Kyverneio, lglise Agios Ioannis (au-jourdhui glise Evangelismos, Annonciation, 1925), avec des lments de style gothique et roman, le phare Agiou Nikolaou (1464-1467), les trois moulins vent mdivaux lextr-mit de la jete, ainsi que la mos