Εθνικό και Καποδιστριακό ΠΑΝΕΠΙΣΤΗΜΙΟ ΑΘΗΝΩΝ Jean-Christophe...

of 50 /50
Εθνικό και Καποδιστριακό ΠΑΝΕΠΙΣΤΗΜΙΟ ΑΘΗΝΩΝ Jean-Christophe Pitavy Université Jean-Monnet, Saint-Étienne (France) Actes de langage et performance Λεκτικές πράξεις και επιτέλεση Austin, Searle

Embed Size (px)

Transcript of Εθνικό και Καποδιστριακό ΠΑΝΕΠΙΣΤΗΜΙΟ ΑΘΗΝΩΝ Jean-Christophe...

  • Page 1
  • Jean-Christophe Pitavy Universit Jean-Monnet, Saint-tienne (France) Actes de langage et performance Austin, Searle
  • Page 2
  • 1. : 2.- 3. ,
  • Page 3
  • John Langshaw AUSTIN (1911-1960) ()
  • Page 4
  • John Langshaw AUSTIN (1911-1960) / (performative)
  • Page 5
  • John Langshaw AUSTIN (1911-1960) 1962 XII William James , (1955)
  • Page 6
  • / 1. Je vous signale que le temps se couvre 2. 2. La France est hexagonale
  • Page 7
  • 1. Phontique () 2. Phatique () 3. Rhtique () 4. Locutionnaire () 5. Illocutionnaire () 6. Perlocutionnaire () Theory of illocutionary acts /
  • Page 8
  • Theory of illocutionary acts / [vivla itkt ][pak ti zis lk]
  • Page 9
  • [pak ti zis lk] = phontique (seulement) [a itkt ] [patu ] = architecture, pas toujours phontique + phatique Theory of illocutionary acts /
  • Page 10
  • [a itkt pa] = architecture pa(s) = phatique[(sn)pala itkt ] = (ce nest pas larchitecture) phatique + rhtique (sense) Theory of illocutionary acts /
  • Page 11
  • (sense) (meaning) Theory of illocutionary acts /
  • Page 12
  • Actes : 1.Phontique 2.Phatique 3.Rhtique = actes communs toute production linguistique Theory of illocutionary acts /
  • Page 13
  • Actes : 4. locutionnairesens + rfrence 5. illocutionnaire autre acte, accompli par le locuteur 6. perlocutionnaire autre acte, accompli comme effet sur linterlocuteur Theory of illocutionary acts /
  • Page 14
  • force verdictive : nonciation qui implique un acte juridique ou un diagnostic ; force exercitive : nonciation qui porte sur ce qui devrait tre plutt que sur ce qui est ; force promissive (ou commissive ) nonciation qui implique linterlocuteur pour lobliger adopter une attitude, accomplir un acte ; force behabitive (ou comportative ) : nonciation qui implique le locuteur lui-mme par rapport une situation, au comportement dautrui ; force expositive : nonciation qui sappuie sur une reprsentation. Theory of illocutionary acts /
  • Page 15
  • : / Theory of illocutionary acts /
  • Page 16
  • performatifs : opposition heureux vs malheureux ou bonheur vs malheur (insuccs, abus, insincrit) acte nul et non avenu (null and void) Theory of illocutionary acts /
  • Page 17
  • performatifs : (E. a)I do (sc. take this woman to be my lawful wedded wife)as uttered in the course of the marriage ceremony.(E. b)I name this ship the Queen Elizabethas uttered when smashing the bottle against the stem.(E. c)I give and bequeath my watch to my brotheras occurring in a will.(E. d) I bet you sixpence it will rain tomorrow. Theory of illocutionary acts /
  • Page 18
  • Voici le seul portrait dhomme, peint exactement daprs nature et dans toute sa vrit, qui existe et qui probablement existera jamais. Qui que vous soyez, que ma destine ou ma confiance ont fait larbitre du sort de ce cahier, je vous conjure par mes malheurs, par vos entrailles, et au nom de toute lespce humaine, de ne pas anantir un ouvrage unique et utile, lequel peut servir de premire pice de comparaison pour ltude des hommes, qui certainement est encore commencer, et de ne pas ter lhonneur de ma mmoire le seul monument sr de mon caractre qui nait pas t dfigur par mes ennemis. Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, I, 1
  • Page 19
  • Enn, fussiez-vous, vous-mme, un de ces ennemis implacables, cessez de ltre envers ma cendre, et ne portez pas votre cruelle injustice jusquau temps o ni vous ni moi ne vivrons plus, an que vous puissiez vous rendre au moins une fois le noble tmoignage davoir t gnreux et bon quand vous pouviez tre malfaisant et vindicatif : si tant est que le mal qui sadresse un homme qui nen a jamais fait ou voulu faire, puisse porter le nom de vengeance. [] Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, I, 1
  • Page 20
  • Je forme une entreprise qui neut jamais dexemple et dont lexcution naura point dimitateur. Je veux montrer mes semblables un homme dans toute la vrit de la nature ; et cet homme ce sera moi. [] [] Je nai rien tu de mauvais, rien ajout de bon, et sil mest arriv demployer quelque ornement indiffrent, ce na jamais t que pour remplir un vide occasionn par mon dfaut de mmoire ; jai pu supposer vrai ce que je savais avoir pu ltre, jamais ce que je savais tre faux. Je me suis montr tel que je fus ; mprisable et vil quand je lai t, bon, gnreux, sublime, quand je lai t : jai dvoil mon intrieur tel que tu las vu toi-mme. [] Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, I, 1
  • Page 21
  • Je suis n Genve en 1712, dIsaac Rousseau, citoyen, et de Suzanne Bernard, citoyenne. Un bien fort mdiocre partager entre quinze enfants ayant rduit presque rien la portion de mon pre, il navait pour subsister que son mtier dhorloger, dans lequel il tait la vrit fort habile. Ma mre, lle du ministre Bernard, tait plus riche ; elle avait de la sagesse et de la beaut ; ce ntait pas sans peine que mon pre lavait obtenue. Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, I, 1
  • Page 22
  • Voici le seul portrait dhomme, peint exactement daprs nature et dans toute sa vrit, qui existe et qui probablement existera jamais. Qui que vous soyez, que ma destine ou ma confiance ont fait larbitre du sort de ce cahier, je vous conjure par mes malheurs, par vos entrailles, et au nom de toute lespce humaine, de ne pas anantir un ouvrage unique et utile, lequel peut servir de premire pice de comparaison pour ltude des hommes, qui certainement est encore commencer, et de ne pas ter lhonneur de ma mmoire le seul monument sr de mon caractre qui nait pas t dfigur par mes ennemis. Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, I, 1
  • Page 23
  • Voici le seul portrait dhomme, peint exactement daprs nature et dans toute sa vrit, qui existe et qui probablement existera jamais. Qui que vous soyez, que ma destine ou ma confiance ont fait larbitre du sort de ce cahier, je vous conjure par mes malheurs, par vos entrailles, et au nom de toute lespce humaine, de ne pas anantir un ouvrage unique et utile, lequel peut servir de premire pice de comparaison pour ltude des hommes, qui certainement est encore commencer, et de ne pas ter lhonneur de ma mmoire le seul monument sr de mon caractre qui nait pas t dfigur par mes ennemis. Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, I, 1
  • Page 24
  • Enn, fussiez-vous, vous-mme, un de ces ennemis implacables, cessez de ltre envers ma cendre, et ne portez pas votre cruelle injustice jusquau temps o ni vous ni moi ne vivrons plus, an que vous puissiez vous rendre au moins une fois le noble tmoignage davoir t gnreux et bon quand vous pouviez tre malfaisant et vindicatif : si tant est que le mal qui sadresse un homme qui nen a jamais fait ou voulu faire, puisse porter le nom de vengeance. [] Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, I, 1
  • Page 25
  • Enn, fussiez-vous, vous-mme, un de ces ennemis implacables, cessez de ltre envers ma cendre, et ne portez pas votre cruelle injustice jusquau temps o ni vous ni moi ne vivrons plus, an que vous puissiez vous rendre au moins une fois le noble tmoignage davoir t gnreux et bon quand vous pouviez tre malfaisant et vindicatif : si tant est que le mal qui sadresse un homme qui nen a jamais fait ou voulu faire, puisse porter le nom de vengeance. [] Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, I, 1
  • Page 26
  • Je forme une entreprise qui neut jamais dexemple et dont lexcution naura point dimitateur. Je veux montrer mes semblables un homme dans toute la vrit de la nature ; et cet homme ce sera moi. [] [] Je nai rien tu de mauvais, rien ajout de bon, et sil mest arriv demployer quelque ornement indiffrent, ce na jamais t que pour remplir un vide occasionn par mon dfaut de mmoire ; jai pu supposer vrai ce que je savais avoir pu ltre, jamais ce que je savais tre faux. Je me suis montr tel que je fus ; mprisable et vil quand je lai t, bon, gnreux, sublime, quand je lai t : jai dvoil mon intrieur tel que tu las vu toi-mme. [] Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, I, 1
  • Page 27
  • Je forme une entreprise qui neut jamais dexemple et dont lexcution naura point dimitateur. Je veux montrer mes semblables un homme dans toute la vrit de la nature ; et cet homme ce sera moi. [] [] Je nai rien tu de mauvais, rien ajout de bon, et sil mest arriv demployer quelque ornement indiffrent, ce na jamais t que pour remplir un vide occasionn par mon dfaut de mmoire ; jai pu supposer vrai ce que je savais avoir pu ltre, jamais ce que je savais tre faux. Je me suis montr tel que je fus ; mprisable et vil quand je lai t, bon, gnreux, sublime, quand je lai t : jai dvoil mon intrieur tel que tu las vu toi-mme. [] Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, I, 1
  • Page 28
  • acte illocutionnaireeffet perlocutionnaire recherch sincrit conance ; discours de vrit exclusivit : chaque tre est unique, Jean-Jacques en particulier prter un intrt exceptionnel au texte (le seul jamais). innovation : premire pice ; commencer idem innocence : dsamorcer le sentiment de perscution. uvre = srie daveux au sens juridique disculpation ( je nai rien cacher ) demande quon le croie promissif
  • Page 29
  • - , ' ,' ' , ' , . , , ' , . , , I 11-18
  • Page 30
  • John Searle (1932-)
  • Page 31
  • Principe dexprimabilit tout ce que lon veut dire peut tre dit . (L) (X) (L veut signifier X P E) Pour toute signification X, pour tout locuteur L, chaque fois que L veut signifier (a lintention de transmettre, dsire communiquer, etc.) X, alors il est possible quil existe une expression E, telle que E soit lexpression exacte ou la formulation exacte de X.
  • Page 32
  • noncer une phrase = 4 oprations : 1. acte dnonciation (de mots, de phrases) = phontique + phatique ; 2. acte propositionnel (rfrence et prdication type f(x)) = phatique + locutionnaire ; 3. acte illocutionnaire (question, ordre, promesse) ; 4. (acte perlocutionnaire (persuader, intimider)).
  • Page 33
  • 1.Types dnoncs : reprsentatifs : le locuteur sengage sur la vrit de la proposition (P) (condition de croyance). directifs : faire faire quelque chose par linterlocuteur (condition de sincrit et de dsir). promissifs : le locuteur soblige lui-mme accomplir certain(s) acte(s) (condition de sincrit par rapport intention). expressifs : expression dun tat psychologique (condition de sincrit par rapport cet tat). dclaratifs, qui provoquent la vrit de P (= noyau des premiers performatifs). Supposent une institution extra-linguistique (cadre) + statut du locuteur (+ autres participants)
  • Page 34
  • Problme des performatifs implicites contenu propositionnel actes illocutionnaires Pierre boit du Ricard.Pierre boit-il du Ricard ?Bois du scotch, Ricard !Si seulement Pierre buvait du Ricard ! . ; , ! !
  • Page 35
  • Problme des performatifs implicites Incidence de la ngation () illocutionnaire et propositionnelle Franais Je ne veux pas quil vienne = F(p) ou F(p) ?Je ne pense pas que ce soit vrai = F(p) ou F(p) ?
  • Page 36
  • Problme des performatifs implicites Incidence de la ngation () illocutionnaire et propositionnelle Franais je veux quelque chose (quil ne vienne pas) = positif, effectif je pense quelque chose (que ce nest pas vrai) = positif, effectif Je ne veux pas quil vienne = F(p) Je ne pense pas que ce soit vrai = F(p)
  • Page 37
  • Problme des performatifs implicites Incidence de la ngation () illocutionnaire et propositionnelle Franais Il dit quil ne fait pas beau Il nie quil fait / fasse beau
  • Page 38
  • Problme des performatifs implicites Incidence de la ngation () illocutionnaire et propositionnelle Russe , (ja dumaju, to eto ne pravda)[je crois que cela pas vrit] je ne crois pas que ce soit vrai (ja ne dumaju) je ne pense rien !
  • Page 39
  • Problme des performatifs implicites Incidence de la ngation () illocutionnaire et propositionnelle Je ne pense pas. I dont think so. (ja dumaju to net) je pense que non Russe
  • Page 40
  • Problme des performatifs implicites Incidence de la ngation () illocutionnaire et propositionnelle Grec (ancien) phm jafrme [quelque chose comme vrai] o phmi je naffirme pas jaffirme quelque chose comme faux
  • Page 41
  • Problme des performatifs implicites Incidence de la ngation () illocutionnaire et propositionnelle (phm tn dolon eletheron enai)[ jafrme lesclave tre libre ] je dis que lesclave est libre Grec (ancien)
  • Page 42
  • Problme des performatifs implicites Incidence de la ngation () illocutionnaire et propositionnelle (o phmi tn dolon eletheron enai) [ je naffirme pas lesclave tre libre ] je dis que lesclave nest pas libre Grec (ancien)
  • Page 43
  • Problme des performatifs implicites Hypothse performative J. R. Ross (On Declarative Sentences, 1970) Modle gnrativiste transformationnel Robert S + a rvis V + toute la philo O Robert a rvis toute la journe Robert S + a rvis V + (pendant) toute la journe TPS Robert a rvis toute la philo structure profonde (DS)structure de surface (SS)vs
  • Page 44
  • Problme des performatifs implicites Hypothse performative J. R. Ross (On Declarative Sentences, 1970) Modle gnrativiste transformationnel j S entends V + O + parler dehors INF jentends des gens parler dehors j S entends V + des gens O + parler dehors INF jentends parler dehors structure profonde (DS)structure de surface (SS)vs
  • Page 45
  • Problme des performatifs implicites Hypothse performative J. R. Ross (On Declarative Sentences, 1970) Modle gnrativiste transformationnel Prface + {ils rpareront} Proposition je tassure quils rpareront {je tassure que} Prface + {ils rpareront} Proposition ils rpareront structure profonde (DS)structure de surface (SS)vs
  • Page 46
  • Problme des performatifs implicites Performadoxe (paradoxe performatif)(W.G. Lycan, Logical Form in Natural Language, 1984) DansJe temmne en week-end la semaine prochaine Je te promets de temmener en week-end la semaine prochaineJe te jure que je temmnerai en week-end la semaine prochaineLes conditions de vrit doivent tre les mmes.
  • Page 47
  • Problme des performatifs implicites Performadoxe (paradoxe performatif)(W.G. Lycan, Logical Form in Natural Language, 1984) Dans Il pleut.Jaffirme quil pleut. Mmes conditions de vrit ?
  • Page 48
  • Problme des performatifs implicites Performadoxe (paradoxe performatif)(W.G. Lycan, Logical Form in Natural Language, 1984) conditions de vrit = mto
  • Page 49
  • Problme des performatifs implicites Performadoxe (paradoxe performatif)(W.G. Lycan, Logical Form in Natural Language, 1984) conditions de vrit = mto
  • Page 50
  • Problme des performatifs implicites Performadoxe (paradoxe performatif)(W.G. Lycan, Logical Form in Natural Language, 1984) conditions de vrit = sincrit du locuteur